Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/238

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


226 CHAPITRE VI. — SOPHOCLE

��SOMMAIRE

I. Vie et caractère de Sophocle. — II. Son œuvre. Les tragédies perdues -et les tragédies subsistantes. — III. Conception nouvelle dudrauie. La volonté humaine érigée en principe d'action. — IV. Psychologie dramatique. Les caractères. — V. Réduction des par- ties lyriques. Charme et noblesse du lyrisme de Sophocle. — VI. Comment il modifie la langue de la tragédie.

��I

��Comme Eschyle, Sophocle était de pure race athé- nienne K Né entre 497 et 495 au bourg de Colone, à peu de distance d'Athènes, il semble qu'il ait réuni en lui dès sa naissance les doux éléments de Tâme nationale, la saine et vigoureuse simplicité de la population rustique, attachée aux choses du passé, et Tactivilé d'esprit que développaient alors, dans la population urbaine, les inté- rêts croissants du commerce et de la politique ^. Une re- ligion poétique et vivante, nullement oppressive, qui était une satisfaction du cœur plutôt qu'une préoccupa-

1. Les sources principales de la vie de Sophocle sont une Vie ano- nyme^ qu'on trouve dans la plupart des éditions; les quelques don- nées du marbre de Paros ; enfin une courte notice de Suidas. Il faut y ajouter un petit nombre de témoignages isolés. Voir, dans l'édition de Dindorf (t. VIII), la vie de Sophocle, où tous ces textes sont réunis et discutés.

2. Son père, Sopliillos, possédait en ville deux ateliers pour le travail du fer et du bois, et il devait avoir une maison de campagne à Colone, non loin des bords de Céphise, puisque c'est là que na- quit le poète. Le tombeau de famille était près de là, sur la route de Décélie, à onze stades de la ville {Vie anonyme). Sophillos, enrichi sans doute par l'industrie, semble avoir été un personnage; Pline {Uisl. nat., XXXVII, 2, 1) dit, en parlant du poète, principe loco na- tusy et le biographe anonyme : KaXôi; ènccihvjOr^ xa\ èrpàçr) iv eÙTiopta.

�� �