Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/254

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


242 CHAPITRE VI. — SOPHOCLE

Sophocle disait do lui-même, selon ce que rapporte Plutarque, qu'après avoir rejeté comme puéril le faste d*Eschylc, puis TartiHce exagéré de sa propre manière, il avait enfin adopté en troisième lieu le genre de style le plus naturel, qui était le meilleur*. Cela donne l'idée d'une attention constante du poète sur lui-même et d'un changement réfléchi, dont les pièces subsistantes rendent d'ailleurs témoignage. Il y a en effet moins d'effort apparent dans Philoctète et dans Œdipe à Colone que dans Aîitigoneci dans Electre^ non seulement pour le style, mais d'une manière générale pour le jeu des senti- ments et pour l'arrangement des choses. Quant au faste d'Eschyle, Sophocle l'avait déjà rejeté à la date des plus anciennes pièces de lui qui nous soient restées.

Outre ses tragédies, il avait composé, d'après divers témoignages, des élégies, des péans, et un traité sur le chœur. Il ne nous reste de tout cela que des fragments insignifiants ^.

ger, Ismène, Gréon, Polynice, messager; acteur supplémentaire, Thé- sée. — Si Ton rejette le quatrième acteur, il faut que le rôle de Thé- sée soit joué d'abord par le tritagoniste, dans le second épisode (549-G67) ; puis, par le dcutéragoniste dans le troisième épisode (886- 1043); puis, de nouveau, par le tritagoniste dans le quatrième épi- sode (1120-1210) et dans le cinquième (1500-l;i5o) ; enfln par le prota> goniste dans la scène finale (1750-fin). Cela n'a rien d'improbable, à la réflexion, puisque le rôle de Thésée n'implique aucune passion, rien de personnel par conséquent, et que dès lors l'identité du per- sonnage pouvait être suffisamment conservée par celle du masque et du costume. Des acteurs exercés savaient en pareil cas atténuer la diversité de leurs voix ; et l'écart des scènes empêchait que le pu- blic n'en fût choqué. Si Sophocle eût disposé d'un quatrième acteur, il semble qu'Jsmène aurait dû être présente, comme Antigone, à la scène entre Œdipe et Polynice.

1. Plutarque, Progrès dans la vertu, 7 : *0 SoçoxXt|ç '^Eye tov Al<r- XuXo'j Siairsirar/o); oyxov, elta tb irixpbv xa\ xaraTe^vov ty^ç aÔToO xarac- xeuTjç, xptTov r,ôri xb tt,; XIÇecùç |i*TaêàXXeiv eIôoç, Suep èaxlv r]6iX(oTaTov xal péXTto-Tov. Il n'y a d'obscur dans ce passage très controversé que le mot ôtaTiETrai'/wç qui semble altéré. Le reste est clair et excellent.

2. Suidas, So^oxXri;; Ilarpocration, 'Ap^ri àvSpa 6eîxvy<ri; Héphes- tion, 8 ; Érolien, 390 ; Plutarque, S'il est bon qu'un vieillard, etc., 3,

�� �