Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/303

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


SON ŒUVRE 291

visent manifestement des faits secondaires, souvent des légendes locales, parfois même des inventions de con- teurs en dehors de la tradition commune K L'histoire fabuleuse de TAttique a dans ce théâtre une importance toute particulière ^, En général, ce qui semble avoir sur- tout déterminé le choix d'Euripide, c'est le caractère pathétique des sujets. Les grandes passions et les^ situa- tions violentes, voilà ce qu'il recherchait. Il se souciait assez peu que le nom de ses personnages éveillât de grands souvenirs, pourvu qu'ils eussent à son service des larmes, des souffrances, des troubles profonds. Par- fois aussi, ce qui lui plaisait en eux, c'était une certaine conformité de leur caractère ou de leur tendance morale avec son propre caractère ou les dispositions de son es- prit. Il était bien aise de s'en faire des interprètes, et il s'attachait à eux en raison des services qu'il en atten- dait ^ Les sujets de circonstance avaient une grande puissance d'attrait pour cet esprit ingénieux, qu'un rap- prochement séduisait. Plusieurs de ses tragédies attiques ont été faites manifestement en vue des événements du jour ; de même son Archélaos, composé en Macédoine. Il résulte de là que son théâtre complet devait offrir une diversité d'aspect bien caractéristique. Ce n'était plus l'imposante ordonnance de celui d'Eschyle, avec ses groupes épiques ; ni la belle harmonie de celui de So- phocle, concentré en scènes héroïques. Dans celui-ci, il y avait de tout, des aventures, des prodiges, des meurtres, des incestes, des surprises en abondance, des emporte- ments de passion, des catastrophes multipliées, en un mot

1. Par exemple : Éole, Épéos, Alceste, Archélaos, Hélène, Cadmos^ Cresphonte, Lamia, Licymnios, Mélanippe prisonnière, Mélanippe la sage, Œneus, Oreste, Palamède, Polyidos, Sthénébée, Téménos.

2. Egée, Érechtée, les Héraclides^ Thésée^ les Suppliantes, ïïippolyte, Iphigénie en Tauride, Ion, Médée.

3. C'est ce qu*on peut soupçonner par exemple pour Palamède, pour Mélanippe la sage, pour Antiope, pour Bellérophon, etc.

�� �