Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/315

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


SON ŒUVRE 303

fils. L'invention do ce rôle est naturelle et vraiment tra- gique. Dans la suite, Tunité dramatique est trop sacrifiée au goût du poète pour la variété. Les prédictions do Tirésias promettant la victoire à Thèbes au prix do la mort d'un fils de Créon, les résistances paternelles de celui-ci, le dévouement héroïque du jeune Ménécée forment des scènes intéressantes, mais trop épisodiques. On re- vient au vrai sujet par les beaux récits qui nous exposent la défaite des Argicns, la lutte fratricide d'Étéocle et de Polynice, la mort volontaire de Jocaste désespérée. On s'en écarte de nouveau par les dernières scènes où le vieil Œdipe apparaît pour se lamenter, pour recevoir de Créon un ordre d'exil et pour s'éloigner, accompagné par Antigone. De ce procédé de composition réçulte une pièce trop chargée, peu cohérente, où d'admirables scènes se rencontrent dans un ensemble qui paraît confus ^

A ces tragédies sont jointes dans les œuvres d'Euri- pide deux pièces dont nous parlerons ailleurs : le Rhésos et le Cyclope. Le Rhésos semble être l'œuvre d'un poète inconnu de la fin du v*' siècle ou du iv^; ce que nous avons à on dire sera mieux à sa place dans le chapitre suivant, où nous passerons en revue les représentants se- condaires de la tragédie en ce temps. Le Cyclope, drame satyrique, figurera naturellement dans l'étude spéciale, réservée à cette forme de l'art dramatique. — Parmi les fragments des pièces perdues, les plus importants sont ceux d'Eole, à'Antiopey de Bellérophon, à*Erechtée^ de Phaéton^ de Philoctète. Un grand nombre d'autres ont aussi un réel intérêt moral et littéraire. Cela tient évi- demment à ce qu'ils ont été conservés, non pour des par- ticularités de langue, pour des mots rares, comme beau- coup de passages d'Eschyle ou de Sophocle, mais en rai- son des sentences morales qui s'y trouvaient énoncées.

1. Protagoniste, Jocaste, Créon ; deutéragoniste, Antigone, Polynice, Ménécée ; ^nVa^'onis/e, pédagogue, Étéocle, Tirésias, messagers, Œdipe.

�� �