Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/626

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


614 CHAPITRE XIII. — LA COMÉDIE AU IV» SIÈCLE

ques et en général naturels, sauf la part faite aux con- ventions, particulièrement dans les reconnaissances et les dénouements. L'instinct dramatique apparaît partout. Nous sommes plus à Taise pour parler de ses person- nages. Les critiques anciens les plus compétents s'accor- dent à louer comme une merveille la flno et délicate con- venance des rôles qu'il leur attribuait *. Amoureux do la perfection comme Sophocle, il semble que Ménandre prit un soin particulier de donner à chacun de ses ac- teurs une physionomie distincte, aGn de les opposer adroitement les uns aux autres. Avec une souplesse charmante, il savait traduire en un langage élégant et naturel les différences de jugements, de ton et d'humeur qui leur convenaient. Tous avaient en commun une certaine grâce, qui était le don original du poète *. Ils parlaient tous la même langue, rapide, aisée, ingénieuse, familière et de bon goût, mais tantôt elle se faisait tendre et passionnée, tantôt grave, forte, amère, ailleurs ironique et moqueuse, ailleurs encore gaie, folâtre, bril- lante, toute fantaisiste et toute sémillante ^ C'était le régal des délicats, mais peut-être quelques-unes de ces qualités échappaient-elles à la masse du public ; ce qui

ne devons donc juger l'original par la copie qu'avec beaucoup de ré- serves.

1. Dion Chrysost., XVIII, 30 : "H te yàp to-j MevàvSpou {i^(it)o-ic «Trav- To; rfioMç xal xapiTo; Tcâcrav uTiepêéoXrjxe tt|V ÔîivÔTTjTa tûv TtaXaiâv xw- {Aixâiv. Quintilien, X, 1, 69 : Ita omnem vitae imaginem expressit, ... ita est omnibus rébus, personis, adfectibus accommodatus . Plus loin, il le recommande comme un modèle aux amateurs de contro" verses: ... Quouiam his necesse est... subire personas patrum, filio- rum, militum, rusticorum, divitiim, pauperum, irascentium, depre- cantium, mitium, asperorum. In qulbus omnibus mire custoditur ab hoc poeta décor. Plutarque, Compar, d*Aristoph. et de Ménandre^ II : MévavSpo; outox; ^SeiÇe tt|v XéÇiv, ôidT* Tcacrr, xa\ ?u<rei xal 8ia6c<JEi xal riXtxta o-yji.ji.eTpov slvac.

2. Plutarque, pass, cité : Mexà x^?'-'^^'* (iàXKTTa. Anthol. palat., IX, 187.

3. Plutarque, pass. cité, tout le paragraphe 2, Didot.

�� �