Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LE THÉÂTRE 65

admettre qu'au temps d'Eschyle encore, le public ne voyait derrière les acteurs qu'une cloison, dissimulée probablement par des tentures. Ce fut seulement vers la fin de sa vie, après les débuts de Sophocle, qu'Eschyle put profiter des rapides progrès de l'art nouveau. Un cer- tain Agatharque fit alors pour lui une scène^ c'est-à-dire un décor de fond, dont le souvenir s'est conservé *. Sophocle et Euripide eurent à leur disposition des res- sources de plus en plus variées. L'art de la perspective théâtrale fut alors étudié, comme une chose toute nou- velle et pleine d'inconnu, par des hommes de science, tels que Démocrite et Anaxagore, qui en déterminèrent les principes ^.Indépendamment du décor du fond, il y eut, à une date indéterminée, des décors latéraux à plusieurs faces, qui tournaient sur des pivots, et qu'on appelait «eptaxToi. On en attribuait l'invention, soit à Eschyle, soit à Sophocle ^ Rien n'est moins certain que cette attribu- tion. Si l'on songe que la comédie, même au temps d'A- ristophane, faisait certainement usage du décor simul- tané, — c'est-à-dire que le spectateur avait sous les yeux à la fois plusieurs endroits éloignés l'un de l'autre, où l'action se transportait successivement, — on est fort tenté de croire qu'il dut en être de même pour la tragédie pri- mitive. Dans les Euménides d'Eschyle par exemple, on pouvait voir à la fois le temple de Delphes d'un côté et

1. Vitruve, VII, préface : Primum Agatharchus Athenis, ^schylo docentd tragœdiam, scenam fecit et de ea commenta rium reliquit. Cf. Kt> d'Eschyle : IIpÛTOç Atax^Xo;... rfiv (jxtjvyjv èxocti-Tiae xal xr\y o^J/tv tôv Oe(i>(iév(i)v xaTÉïuXY^^s... Ypa^aïç.

2. Vitruve, pass. cité : Ex eo moniti Democritus et Anaxagoras de eadem re scripserunt, quemadmodum oporteat ad aciem oculorum radiorumque extensionem, certo loco centre constituto, ad lineas ra- tione naturali respondere, ut de incerta re certae imagines sedlûcio- rum in scaeuarum picturis redderent speciem, et quae in directis planisque frontibus sint figurata, alla abscedentia, alia prominentia esse yideantur.

3. Anecd. Paris. Cramer, I, 19.

Hist. deU Litt. grecque. — T. III. 5

�� �