Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


se faire par exception qu’uo poète eût absolument besoin d’en faire intervenir un quatrième. V Œdipe à Colone par exemple semble ne pouvoir être joué que par quatre acteurs . Le fait était si rare que les anciens en parlent à peine. Quand il s’agissait d*un rôle proprement dit, comme dans Œdipe, il fallait bien que celui qu’on en chargeait fût un véritable acteur ’. Mais le plus souvent tout se réduisait soit à des paroles dites ou chantées derrière le théâtre -, soit à un rôle très court, soit même à un jeu muet. On pouvait alors recourir à un simple figurant. Cela était d’autant plus facile que, dans presque toutes les pièces, on avait de ces Ogurants en assez grand nombre. C’étaient eux qui formaient les foules, les cortèges des grands personnages, les gardes des rois’. Une chose remarquable, c’est qu’il n’y avait point de femmes dans tout ce personnel. L’usage athénien ne leur permettait de figurer en public que dans certaines fêtes déterminées. Elles n’avaient jamais été admises dans les chœurs dithyrambiques et par suite elles ne le furent pas davantage dans les genres dramatiques qui en sortirent. On prit dès le début l’habitude d’attribuer leurs rôles à des hommes, et cette habitude persista.

Au VI* siècle, et plus tard encore, les poètes étaient en général acteurs dans leurs propres pièces^. On pourrait

Trrx^Tdî>r, Berlin. 1m±. En outre on trouyera des indications et des discussions sur ce point dans un grand nombre d’êditîons des tragédîes grecques. J"a: moi-mème êtudié ce sujet dans un mémoire sur k *f- ft:nri i.vr^ir rAfz E.*f:.k^ie Acaiési. ies Insoript. et B- Lettres. Mêmoires des savants etrangers. i^ série, t, X. l^ ç-artiet.

1- T.:"T« plias I: in. dans ie okiptire sjr Sopbx’le. | i; ce qui est dit !■* «ite tn^iî? f: la note sur la rèpirtïMoa: les rôiles.

i. C’esS ce qa’on apcwlaîî, à ce q^i’il sembt^. ïa5*Trîf*:«»v PoUnx^ IV, IW.

3. I>e c« ifiràer emploi xeinmiî Ie;zr iK>m de îocv^sac aa itfv ^ç^9X7x^ S^^boL ljkn<en, JHi.t. tf-ê^rrir^ TÀùs^.. 4 : Etym, Mm§m. 2«fuf»- p*»: H^jvJiiiB. imsKMzaç, Hmrpix-ration. s. t.

4. Aiîsloie» Mkètêwvpie. HL I. 3.

�� �