Page:Démia - Trésor clérical, 1682.pdf/720

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’ordre de l’Eglise.

Et comme ces Assemblées ne peuuent pas estre composées du corps de tous les Parroissiens, qui feroient confusion par la multiplicité des sujets, & que d'ailleurs tous ne sont pas appellez à cette voye, qui suppose desja quelque attrait au service de Dieu & desir de se perfectionner dans ses voyes.

L’on a accoustumé de faire vn triage de quinze ou vingt personnes de differentes conditions pour en former le corps, les vns Magistrats & personnes d’authorité pour donner leurs aduis, conseils, assistances, & protection aux besoins de la charité, les autres comme bons Bourgeois & Officiers subalternes pour executer les ordres de la Compagnie, & agir & travailler aux choses qui sont de leur portée, & tous ensemble qui ayent zele & charité, qui viuent Chrestiennement dans leurs familles, donnent bon exemple, & s’exercent dans des pratiques de la vertu.