Page:D - Jupes troussées, 1889.djvu/67

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Jupes troussées, Bandeau de début de chapitre



VIII


Mademoiselle Hélène, la blonde sous-maîtresse, fait ses paquets pour quitter l’établissement dans la journée. Elle a été très insolente envers sa maîtresse, qui la reprenait pour un grave manquement à ses devoirs. Mme Tannecuir qui tient à la sous-maîtresse à qui elle reconnaît une grande fermeté dans l’accomplissement de ses fonctions, fermeté qui lui rend des services signalés auprès de la bande de petites polissonnes du pensionnat, vient la trouver dans sa chambre, pour lui proposer une transaction. Si elle veut se soumettre à une correction corporelle, elle la reprendra ; mais comme il lui faut des preuves de sa docilité, elle ne la gardera qu’à