Page:Dandré-Bardon - Vie de Carle Vanloo.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
12
Vie

figures, des têtes & des parties eſſentielles d’après le Modele.

Il fait plus : il partage avec lui le ſoin, dont M. le Duc d’Orléans, Régent du Royaume l’avoit chargé, de réparer la Galerie de Fontainebleau peinte des mains du Primatice, par ordre de François ier. Le Diſciple aide le Maître, & le Maître eſt ſatisfait des ſecours du Diſciple. Mais ſoit que les grands génies ne puiſſent pas s’aſſervir long-tems aux idées des autres, ſoit que l’amour de l’indépendance, ou l’appas du gain euſſent ſéduit C. Vanloo, ſoit que l’envie de s’exercer aux grandes machines & de ſe faire une pratique dans l’Art de peindre en toutes fortes de genres lui eût fait illuſion, il s’éloigne pour un tems de l’École lumineuſe de ſon frère, pour ſe jetter dans le cahos de l’Opéra. Là étendant la ſphere de ſon génie, il donne des projets de décoration, comme ont fait & font encore pluſieurs grands Maîtres ; il peint lui-même des figures, des animaux, du payſage, & enrichit ce brillant Spectacle de toutes les ingénieuſes magnificences dont il eſt ſuſceptible.