Page:Darien, Bas les coeurs, Albert Savine éditeur, 1889.djvu/258

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


jours, peut-être une semaine. Ça dépend. Tu ne t’y ennuieras pas plus qu’à Versailles, après tout.

Une heure après, je pars avec Justine.