Page:De la Mennais - De la religion, 1826.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’est-ce que les chambres ? Qu’est-ce que le ministère ? Qu’est-ce que le roi ? Nous répondrons sans hésiter : les chambres sont une assemblée démocratique, divisée en deux sections qui délibèrent à part ; assemblée dans laquelle réside, avec la souveraineté, toute la puissance du gouvernement.

Le ministère est l’action publique des chambres, leur agent responsable en tout ce qui tient à l’administration.

Le roi est un souvenir vénérable du passé, l’inscription d’un temple ancien, qu’on a placée sur le fronton d’un autre édifice tout moderne. Nous avons expliqué avec le plus de netteté que nous avons pu la vraie nature de notre gouvernement, parcequ’il est impossible de rien concevoir à la société actuelle, si auparavant l’on n’a pas compris que la France n’est qu’une vaste démocratie : c’est la source la plus commune, et des illusions qu’on se forme sur l’avenir, et des mécomptes que l’on éprouve dans le présent, et des injustes plaintes dont la royauté est trop souvent l’objet.

Chaque espèce de gouvernement a son caractère propre. Le caractère de la démocratie est une mobilité continuelle ; tout sans cesse y est en mouvement, tout y change, avec une rapidité effrayante, au gré des passions et des opinions. Rien de stable