Page:Delamétherie - Leçons de géologie III.djvu/22

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



DES DÉBRIS FOSSILES DES VERS.


On trouve, dans les bois pétrifiés, beaucoup de vers pétrifiés. Ils sont ordinairement agatisés. J’en ai plusieurs, qui sont dans des bois agatisés eux-mêmes.

On ne leur a point reconnu d’analogues.


DES VÉGÉTAUX FOSSILES.


Les végétaux fossiles sont très-abondans, ainsi que nous l’avons vu, dans les couches argileuses, dans les couches bitumineuses, dans les attérissemens… Nous nous contenterons de rapporter ici quelques-uns des faits qui peuvent le plus intéresser le lecteur.

Huyd, Woodword… ont rapporté plusieurs faits sur les végétaux fossiles, trouvés dans les houillières d’Angleterre. Ils ont fait voir que ces végétaux n’étaient point de nos contrées, et qu’ils avaient de grands rapports avec ceux qui croissent dans les pays chauds.

Leibnitz a fait la même observation sur les végétaux fossiles qu’on trouve en Allemagne.

Mill a vu la même chose sur ceux qu’on trouve en Saxe.

Scheuzer a donné un grand ouvrage intitulé Herbarium anti diluvianum, dans lequel il dit que la plupart des plantes fossiles qui se trouvent en Suisse, sont étrangères à ces contrées. Il soutient qu’elles sont antérieures au déluge rapporté par Moïse…

Mais son travail doit être examiné avec les connaissances qu’on a dans ce moment.

Bernard de Jussieu a fait voir (Mém. de. l’Académ. royale de Paris, 1718) que la plupart des plantes fossiles qu’on trouve