Page:Delamétherie - Leçons de géologie III.djvu/55

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


comme les coquilles, les madrepores… des falhunières, de Grignon… mais plusieurs sont entiers, ou au moins peu mutilés ; car on trouve parmi cette multitude de fossiles brisés, des coquilles même très-fragiles, bien conservées ; il en est même de très-pesantes et de très-volumineuses, comme ma grosse céryte, qui sont intactes.


DES CAUSES QUI ONT OPÉRÉ LES DÉPÔTS FOSSILES CONTENUS DANS LES HOUILLIÈRES.


Les houillières contiennent différens fossiles. On y trouve particulièrement plusieurs poissons, des coquilles…

Les végétaux y sont encore plus abondans. On y trouve même des troncs d’arbres, ainsi que nous l’avons rapporté.

Les fossiles ont été déposés dans les houillières par les mêmes causes que d’autres l’ont été dans les pierres ; car les couches bitumineuses ont été formées comme les couches pierreuses.


DES CAUSES DIVERSES QUI ONT OPÉRÉ LES DÉPÔTS DES FOSSILES CONTENUS DANS LES TOURBIÈRES.


Les tourbières, et les couches qui sont immédiatement au-dessous, renferment souvent un assez grand nombre de fossiles, ainsi que nous l’avons rapporté précédemment.

Les mammaux fossiles, qu’on rencontre dans les tourbières, sont le plus souvent du genre des ruminans, particulièrement des genres de cerfs, des bœufs… ainsi que nous l’avons vu.

Les causes qui ont procuré les dépôts de ces fossiles des tourbières, ont été différentes.

Quelques-uns ont pu être déposés avec les tourbes, lors de