Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/363

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

deleius. Elle a sa source à la Ferté, & se mêle à la Seine, à une petite lieue au-dessus du pont de l’arche, & un quart de lieue au-dessous des deux amans. On fait flotter sur cette rivière du bois à brûler que l’on coupe dans la forêt de Lions, depuis Noleval jusqu’à Charleval. On charge ce bois à Pitre sur de grands bateaux pour lui faire remonter la Seine jusqu’à Paris.

ANDELOTS. Petite ville de France. Andelous. Elle est dans le Bassigny, en Champagne, sur la rivière de Rougnon, au nord-est de Chaumon. Il y a des ruines qui marquent qu’Andelot étoit autrefois grand & considérable.

ANDELS. Vieux mot qui veut dire, avec eux. Borel

ANDÉMAON, prononcez ANDÉMAN, ADÉMAN. Île du golfe de Bengale, en Asie. Andemana. Elle donne son nom à cinq ou six autres petites îles, qui sont entre les côtes du Pégu & l’île de Sumatra. On les appelle les Îles d’Andemaon.

ANDENES, ou ANÉNAS. Île de l’Océan septentrional. Andenesiæ. Elle est sur la côte de Norwége, vis-à-vis du gouvernement de Troudhen, entre l’île de Trounne & celle de Sanien. Il y a dans cette île un bourg de même nom.

ANDÉOL. s. m. Nom d’homme. Andeolus S. Andéol, ou S. Andiol, que quelques provinciaux appellent encore S. Andeux, & S. Anduel, est un des illustres martyrs que fit la persécution de l’Empereur Sevère dans les Gaules. Bail. Andéole, disciple de S. Polycarpe Evêque de Smyrne, enseignoit la foi dans le pays des Helviens. Chorier.

ANDERNACH. Ville d’Allemagne. Antenacum, Antonacum, Antunnacum. Elle est dans le diocèse de Cologne, aux confins de celui de Trèves, entre les villes de Bonne & de Coblentz.

ANDERSCHOU. Bourg de Dannemark. Anderschovia. Il est dans la partie méridionale de l’île de Zéelande, & au midi de la ville d’Holbeck.

ANDES. s. m. pl. Andes. Anciens Gaulois habitans de l’Anjou. Plusieurs croient qu’entre les peuples qui suivirent Ségovèze, il y eut des Bituriges, des Volsces, des Toectosages, des Boïens, des Sénonois, des Andes, & des Bellovaciens ; c’est-à-dire, des peuples du Berri, des environs de Toulouse, & de Carcassonne, du Cap de Buch en Guyenne, de Sens, d’Anjou & de Beauvais. Cordemoy. Les Andes, c’est-à-dire, ceux d’Angers. La capitale des Andes étoit Juliomagus, ou Andegavi, Angers. Les Andes étoient voisins des Carnutes & des Turonois, & du côté de l’occident ils touchoient l’Océan. Voyez César à la fin du II Liv. & Liv. III de la Guerre des Gaules

Andes. s. f. Grande chaîne de montagnes de l’Amérique méridionale. Andes, ium. On appelle aussi cette chaîne de montagnes la Cordillère, Cordirella en Espagnol, ou la Montagne de neige, Sierra nivo. Mons nivonus Les Andes en général sont situés du midi au nord, depuis le détroit de Magellan, jusqu’à la mer du Nord, dans l’espace de plus de 60 degrés de latitude de long : en particulier elles suivent la position de la côte occidentale de cette partie de l’Amérique ; depuis le détroit de Magellan au midi, jusques vis-à-vis d’Arica, elles courrent au nord ; de-là jusqu’à la hauteur de Truxillo, elles se détournent au nord nord-ouest, ensuite elles reprennent la route du nord jusqu’à l’Isthme de Panama. On leur donne plus de douze cens lieues de long, & jusqu’à 1400. Elles séparent le Pérou & le Chili qui leur restent à l’occident, de tout le reste de l’Amérique méridionale qui est à l’orient de ces montagnes. Nos cartes étendent cependant l’un & l’autre de ces royaumes au-delà des Andes, à l’occident. Elle sont excessivement hautes, ensorte qu’elles sont toujours couvertes de neige, & que bien avant dans la zone torride, au temps des plus grandes chaleurs de l’année, on y essuie des neiges abondantes & des gelées affreuses ; c’est ce qu’éprouverent en 1734 des missionnaires Jésuites, qui voyageoient dans celles qui sont entre S. Michel du Tucuman & Tarija, aux confins du Pérou. Il y a dans ces montagnes une vingtaine de volcans, qui tous sont dans la zone tempérée, aucun dans la zone torride. Ces montagnes sont très-fertiles, & habitées par un nombre prodigieux d’Indiens très-féroces, & dont la plupart n’ont pu jusqu’ici être domptés par les Espagnols. Voyez le XXIV Recueil des Lettres édif & cur. p. 167 & suiv.

ANDEVALLO. Campo d’Andevallo. Petit pays de l’Andalousie, province d’Espagne. Andevallensis ager. Il est vers les frontières du Portugal, & de l’Estramadure espagnole.

ANDEUX. Voyez ANDÉOL.

ANDIATOROQUE. s. m. Lac de l’Amérique septentrionale. Andiatorocus. Il est aux confins de la nouvelle France & de la nouvelle Angleterre.

ANDILLY. La Blanche d’Andilly. s. f. Espèce de pêche d’un grand rapport, grosse, ronde, plate, se colorant au soleil, sans rouge au dedans, sujète à avoir la chair molle. Il ne faut pas la laisser trop mûrir.

ANDIOL. Voyez Andéol.

ANDIRA, ou ANGELIN. s. m. C’est un arbre du Brésil, dont le bois est dur & propre aux bâtimens ; son écore est cendrée ; les feuilles ressemblent à celles du laurier & sont plus petites. Il a des boutons noirâtres, d’où sortent beaucoup de fleurs ramassées, odorantes, de couleur purpurine & bleue ; son fruit a la grosseur & la figure d’un œuf, vert au commencement, & noircissant peu à peu. Il est couvert d’une écorce dure ; il renferme une amande jaune, d’un goût amer. On pulvérise ce noyau, & on en donne dix grains pour les vers.

ANDIRA, ou ANDIRA GUACU. s. m. Espèce de chauve-souris du Brésil. Les plus grandes égalent nos pigeons. Elles ont une excroissance, ou corps pliant sur le nez, ce qui les fait appeler cornues ; leurs ailes sont longues de demi-pied, de couleur cendrée ; elles ont des oreilles larges, & des dents blanches. Leurs pieds ont chacun cinq doigt armés d’ongles aigus ; elles courent après toutes sortes d’animaux, & elles en sucent le sang si elles les attrapent. Quelques-unes se glissent dans les lits & ouvrent les veines des pieds. La langue & le cœur de ces animaux est, à ce que l’on croit, un poison.

☞ ANDOKAN, ANDECAN & ANDUGIAN. Ville d’Asie, dans la province de Transoxane, qui est des dépendances de celle de Ferganah. Quand le nom de Ferganah est donné à cette province, Andokan en est la capitale, & c’est la même que Ferganah pris pour le nom d’une ville.

ANDORIA. Le lac d’Andoria, ou Lago falso. Lac du royaume de Naples. Andoria, ou Lacus falsus. Il est dans la Capitanate, entre le rivières de Candalaro & de Coropello, peu éloigné de la mer Adriatique, & plus près encore de la ville de Manfrédonia.

ANDORRE. Bourg de Catalogne, en Espagne. Andorra. Il est dans le comté de Cerdagne, au nord d’Urgel. La vallée d’Andorre est une vallée voisine très-fertile, à laquelle ce bourg donne son nom. Andorrana vallis.

ANDOVER. Bourg du comte de Hant, en Angleterre. Andovera. Il est sur les confins du comté de Wilt, au nord de Winchester.

ANDOUILLE. s. f. Mets que les Charcutiers préparent avec des boyaux de cochon enfermés dans un autre boyau, qui s’appelle, pour cet effet, la robe de l’andouille. Hilla. Il s’en fait aussi avec de la chair hachée, & assaisonnée d’oignon & d’épices. Il y a aussi des andouilles de veau. M. Chomel donne deux manières de les faire, dans son Dictionnaire économique, au mot Andouille. Les andouilles de Troies & de Blois sont les plus renommées. ☞ Il y a aussi des andouilles de Carême que l’on fait avec de la chair de quelques poissons, comme anguilles, tanches, carpes, morue fraîche, brochets, le tout bien pilé dans un mortier avec des assaisonnemens convenables, & enfermé dans des peaux d’anguilles. On marine ensuite ces andouilles, on les fume ; & pour les manger, on les fait cuire dans du vin blanc avec de fines herbes. Ce mot vient du latin indusiola, selon quelques-uns ; mais il y a plus d’apparence qu’il vient d’anduiller, vieux mot celtique, ou bas-breton, signifiant la même chose. M. Huet le fait venir d’edulium.

Andouilles de tabac. Ce sont des feuilles de tabac