Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/365

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

anciens Héros de l’Orient que nos Romans ont prit leurs hippogrifes, & leurs Andriargues, sur lesquels leurs Chevaliers ont exécuté des entreprises si merveilleuses. Douze coups de discipline qu’on se donne bien à propos, sont bien plus agréables à Dieu, que deux mille coups de lance qui tombent sur des géans, sur des lutins, ou des Andriagues. Hist. de Don Quichote, tom. III. c. 8. p. 107. J’ai pour ma part, dit Don Quichotte à Sancho, deux aventures que je ne donnerois pas pour la bataille de Leuctres & celle de Salamine ; & tu en as deux autres que je ne te conseillerois pas de changer pour le combat d’Amadis avec l’Andriargue, & pour celui d’Aquilan & de Grifon avec le monstrueux Horile. T. V. c. 29, pag. 363. Le mot d’Andriague pourroit bien être dérivé des Egdeha des Orientaux, qui signifie en leur langue des Dragons, des Chimères & des Pégases. D’Herb. Il est plus vraisemblable qu’il vient du grec, comme Hippogriphe, & qu’il est composé de ἀνήρ, ἀνδρός, homme, & ἄγω, duco, ago.

ANDRIEN, ENNE. subst. & adj. Qui est d’Andro. Andrius, a, um. L’Andrienne de Térence est la première Comédie de ce Poëte, qui est ainsi appellée, parce que Glycérium qui en fait le principal sujet, étoit, ou plutôt passoit pour être Andrienne.

ANDRIENNE. s. f. Robe à l’usage des Dames Françoises. À la représentation qui se fit en 1704 de l’Andrienne, comédie en vers de Baron, la Demoiselle Dancourt qui y jouoit le principal rôle, avoit une robe abattue avec des paremens, que toutes les Dames trouvèrent de si bon goût, qu’elles en firent faire de même, & qu’on nomma dès-lors Andriennes. Merc. Dec. 1729.

☞ ANDRIMACHIDES. Nom d’un peuple d’Afrique. Si l’on en croit Alexander ab Alexandro, ces peuples présentoient leurs filles au Roi, afin qu’il cueillît la fleur de leur virginité, avant qu’elles habitassent avec le mari qui leur étoit destiné.

ANDRINOPLE. s. f. Adrianopolis, Hadrianopolis. Il y a eu plusieurs Villes de ce nom. La plus considérable est une ville de Thrace, sur les bords de l’Hébre ou de la Marize. On dit qu’elle a été fondée par Oreste ; qu’elle fut aussi nommée Uscudama ; qu’ayant été ruinée par un tremblement de terre, & Hadrien ayant été frappé de folie, l’Oracle répondit, que pour mieux guérir il s’emparât de la demeure de quelque furieux ; qu’Hadrien appliqua cette réponse à la ville d’Oreste ; la fit rétablir après sa guérision, & lui donna son nom. Adrianopolis signifie, Ville d’Hadrien. Elle fut dans la suite métropole, sous le patriarchat de Constanatinople, & elle eut onze suffragans, Aujourd’hui elle est aux Turcs qui la nomment Ender ou Andernopoli. Sa longitude est de 53, 30’ ; sa latitude 43, 20’.

Il y a eu d’autres Andrinoples, une en Pisidie, une en Bithynie, une dans l’Etolie, une dans l’Epire, dont il est parlé dans le Concile de Calcédoine, Action I. Spartien remarque qu’Hadrien avoit donné son nom à plusieurs villes, & il ajoute à celles-ci Carthage, & une partie d’Athènes.

ANDRIOT ou ANDRIOTE. s. m. & f. Andrius. Qui est d’Andros. Les Andriotes souhaitent depuis long-temps nous voir établir dans leur île. Les Andriots ne seroit-il pas mieux ? On dit Cypriot & non pas Cypriote, & les Cypriots. Au reste, quoiqu’on dise Andriot, & non pas Andrien, on dit cependant l’Andrienne de Térence, en parlant de la Comédie de ce Poëte, intitulée Andria.

ANDRO. Île de la mer Ægée, ou de l’Archipel. Andros. Elle est au nord de celle de Négrepont. Cette île n’est pas grande, mais elle est fertile.

Andro, est aussi le nom de la ville capitale de cette île. Andros. La ville d’Andro a un Evêque suffragant d’Athènes.

Andro. Le golfe d’Andro est dans l’Arphipel, entre celui de Monte-Sancto, & celui de Saloniki, dans Du Loir, & par conséquent c’est celui que les cartes appellent Golfe d’Ajomama, & les Anciens Toroneus sinus.

ANDROGÈONIES. s. f. pl. Jeux célébrés tous les ans à Athènes dans le lieu appellé Céramique. Androgeonia. Ils avoient été institués par Minos, Roi de Crète, en mémoire de son fils Androgée, que quelques Athéniens & Mégariens avoient inhumainement massacré. Plut. in Thef.

ANDROGYNE. s. m. & f. Hermaphrodite, qui a les deux sexes, qui est mâle & fémelle tout ensemble. Androgynus, Hermaphroditus. Un grand nombre de Rabbins ont cru qu’Adam avoit été créé Androgyne ; c’est-à-dire, mâle d’un côté, & fémelle de l’autre, ensorte que c’étoit deux corps, l’un d’homme & l’autre de femme, joints ensemble par un de leurs côtés, & que Dieu ne fit que les diviser en deux pour former Eve. Dans les Dialogues de Platon il y a une fable de l’Androgyne. Il suppose que certains hommes naissoient doubles, & avec les deux sexes ; & parce que cette duplicité de tous les membres leur donnoit beaucoup de force & de vigueur, ils devinrent insolens jusqu’à déclarer la guerre aux Dieux. Jupiter pour réprimer leur audace, partagea ces Androgynes en deux ; ensorte pourtant qu’il est toujours resté à ces deux moitiés divisées une forte passion de se réunir : De-là vient l’amour entre les deux sexes. Pline, Liv. VII. ch. 1. dit qu’un certain Calliphanes avoit écrit qu’il y avoit un peuple d’Androgynes en Afrique, & qu’Aristote ajoute qu’ils avoient la mamelle droite comme un homme, & la gauche comme une femme. C’est une fable.

Ce mot est grec, ἀνδρόγυνος, & signifie, mâle & fémelle. Les Astrologues appellent planètes Androgynes celles qui sont tantôt chaudes & tantôt humides ; comme Mercure, qui est sec & chaud étant près du soleil, & humide proche de la lune.

☞ ANDROGYNE, en Botanique ; la même chose qu’Hermaphrodite, qui a les deux sexes. Mais il y a des plantes Hermaphrodites de deux sortes. Les unes ont les deux sexes dans la même fleur. Vaillant les a nommées Androgynes. Les autres portent les fleurs mâles, séparées des fleurs fémelles, quoique ces deux fleurs se trouvent sur le même pied. Ce sont les Monœcia de Linnæus. Vaillant les a nommées Hermaphrodites. Pour évitier les périphrases, dit M. Duhamel, on devoit convenir de cette distinction établie par Vaillant.

ANDROÏDE. s. m. Androïdes. Automate de figure humaine, qui par le moyen de ressorts & de machines, marche & parle. On dit qu’Albert le Grand avoit fait un Androide. Henri de Villaines avoit fait un Androide à Madrid, qui fut brisé par le commandement de Jean II. Roi se Castille. Virgile, le Pape Sylvestre, Robert de Lincolne, & Roger Bacon, ont eut de semblables têtes. Naudé. Ce mot est grec, composé d’ἀνήρ, ἀνδρός, homme, & εἶδος, forme. Androïdes. Qui a la forme d’homme. Prononcez Androïde de quatre syllabe. ☞ Le flûteur Automate de M. Vaucanson, que nous avons vu à Paris en 1738, étoit un Androïde.

ANDROLEPSIE. s. f. Naudé s’est servi de ce nom dans son Maseurat, p. 296. Mais il n’est point françois, ni reçu par l’usage. C’est un mot grec, qui vient d’ἀνήρ, homme, & λαμϐάνω, capio, & signifie proprement la prise des hommes. Quand un Athénien avoit été tué par un citoyen d’une autre ville, si cette ville ne vouloit pas livrer coupable pour qu’on le punit, il étoit permis de prendre trois citoyens de cette ville, & de leur faire souffrir la peine de l’homicide ; c’est ce qui s’appeloit ἀνδροληψία, ou ἀνδροληψίον ; en latin Clarigatio. Naudé le prend dans un sens un peu différent, & pour ce que nous appelons représailles en fait de biens seulement . La vente de ses meubles (du Cardinal Mazarin) a duré, dit-il, plus de six semaines, & a été faite la première fois pas forme de confiscation ; la seconde par androlepsie, ou clarigation, à cause des dégâts vrais, ou présupposés tels, que faisoient les troupes du Comte de Grancé en beaucoup de maisons des habitans de cette ville ; & il ajoute, Représailles signifie la même chose que pignorationes Budæo, aut Clarigationes Hermolao ; car pour ce mot grec d’androlepsie, il vaut autant dire que pignorandi potestas en latin.