Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/377

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

ANGIOSPERME. adj. de t. g. C’est l’épithète des plantes dont la graine est enveloppée dans deux membranes qu’on ne sépare pas aisément du noyau, pour les distinguer de celles qu’on appelle Gymnospermes, qui est un mot dérivé de γυμνὸς, nu, &c. & qui ont la plus grande partie de leur graine entourée de trois tégumens. Angiosperme vient d’ἀγγεῖον, vaisseau, & de σπερμα, semence. Ἀγγειόσπερμος, Le mufle de veau est Angiosperme.

ANGIOTOMIE. s. f. Dissection des vaisseaux. De ἀγγεῖον, vaisseau, & τομὴ, dissection.

ANGISCOPE. s. m. Voyez Microscope ; c’est la même chose.

ANGITOLA. (La Rocca d’) c’est-à-dire, la Roche d’Angitola. Bourg de la Calabre ultérieure, au royaume de Naples. Angitula. Il est au nord de la ville de Monteleone, sur une rivière aussi nommée Angitula, qui se jette peu après dans le golfe de Sainte Euphémie. Angitola est la Crissa des Brutiens.

ANGLE. s. m. Terme de Géométrie. C’est l’inclinaison de deux lignes l’une vers l’autre, qui enfin se coupent en se rencontrant, & font l’angle au point de leur intersection ; l’ouverture que forment deux lignes ou deux plans qui se rencontrent. Angulus. L’angle droit se forme, quand une ligne tombe perpendiculairement sur une autre. Rectus, normalis. Mais quand elle tombe obliquement, & qu’elle ne s’approche pas beaucoup, elle forme un angle qui s’appelle obtus. Obtusus. Et si elle est fort inclinée, elle forme un angle aigu. Acutus. La grandeur des angles se mesure, non par la longueur des lignes qui les font, mais par leur inclinaison. Un angle rectiligne, est celui qui se fait par la rencontre de deux lignes droites inclinées sur le même plan. Rectilineus. Il est d’un plus grand usage que les autres. Ainsi quand on dit un angle simplement, cela s’entend d’un angle rectiligne. Le curviligne est celui qui se fait de deux lignes courbes. Curvilineus. Angle mixte, ou mixtiligne, est un angle formé d’une ligne droite & d’une ligne courbe. Angulus mixtus. Angle plan, est celui qui se fait sur une superficie plane. Angulus planus. Celui-ci se fait en plusieurs manières, qui ont des noms différens chez les anciens Géomètres. On appelle, Angle cornu, celui qui se fait d’une ligne droite qui touche ou qui coupe un cercle, Angulus cornutus. Angle lunulaire, qui est en forme d’un croissant, qui se fait de deux lignes courbes qui se coupent, dont l’une est convexe, & l’autre concave. Angulus lunularis. Angle dans un segment, est celui qui se fait par deux lignes droites tirées de deux extrémités du segment par quelque point de sa circonférence. Angulus in segmento. L’angle d’un segment est l’angle que fait la circonférence d’un cercle avec une ligne droite. Angulus segmenti. Angle cissoïde, est l’angle intérieur qui se fait de deux lignes circulaires convexes qui se coupent. Angulus cissoides. Angle sistroïde, qui a la figure d’un sistre. Angulus sistroides. Pelecoïde, qui a la figure d’une hache, ou d’une cognée, &c. Angulus pelecoïdes. Angle sphérique, est celui qui se fait sur la surface d’un globe par l’intersection de deux grands cercles. Angulus sphæricus. Angle solide, qui se fait par plus de deux angles plans, qui ne sont point dans la même superficie plane, & qui aboutissent à un même point. Angulus solidus. Angle de position. Angulus positionis. Les angles se mesurent par les degrés d’un cercle divisé en 360 degrés, dont le centre est dans l’intersection de leurs lignes. Ainsi on dit, un angle de 60, de 90, de 120 degrés, &c. L’angle se désigne ordinairement par trois lettres, dont celle du milieu marque le point où les deux lignes se touchent. Le point où les deux lignes se coupent, s’appelle point de l’angle. Apex anguli. Angle au sommet, est celui qui est opposé à la base d’un triangle.

☞ En Physique & en Méchanique on appelle angle d’incidence, celui que forme la direction d’un corps avec le plan sur lequel il tombe. Il est droit, aigu, obtus. Angulus incidentiæ.

Angle de direction, celui que forment les lignes deux forces ou puissances conspirantes, c’est— à-dire, qui concourent au même effet.

Angle visuel. C’est celui sous lequel l’œil voit les deux extrémités d’un objet.

Angle de réflexion, de réfraction. Voyez ces mots.

M. de Lagny a donné une nouvelle méthode pour mesurer les angles. Voyez l’Hist. de l’Acad. des Sc., 1724, & les Mémoires de la même année, p. 241. Il juge cette méthode assez importante pour en faire une science nouvelle qu’il nomme Goniométrie. Voyez ce mot.

Angle, en termes de Fortifications, se dit de celui que forment les diverses lignes qui servent à fortifier. L’angle du centre est formé dans le centre du polygone par deux demi diamètres, qui de-là vont aux deux extrémités les plus proches du polygone. Angulus centri polygoni. L’angle du polygone, est celui qui se fait à la pointe du bastion par la rencontre des deux bases, ou des deux côtés du polygone. Angulus polygonus. L’angle du flanc, ou de la courtine, est celui qui a pour ses côtés le flanc, & la courtine, sur laquelle il tombe à plomb ordinairement. Angulus alæ & cortinæ. L’angle flanqué est la pointe du bastion, ou le concours des deux faces du bastion. Angulus propugnaculi. L’angle flanquant extérieur, on l’angle de tenaille, est celui qui seroit fait des deux faces des bastions, si elles étoient prolongées. Angulus decussationis. L’angle flanquant intérieur, est celui que fait la ligne rasante sur la courtine. Angulus defensionis interior. Angle de l’épaule, est celui qui est formé par le flanc & la face du bastion. Angulus humeri. Angle diminué, est l’angle que fait la face du bastion avec le côté extérieur du polygone. Angulus imminutus. Angle saillant, que quelques-uns appellent, Angle vif, est celui dont la pointe est en dehors de la place, ou qui présente la pointe vers la campagne. Angulus prominens. Angle rentrant, ou Angle mort, autrement Angle de tenaille, est celui dont la pointe rentre dans le corps de la place, comme ceux des petits forts, qui ont la figure d’une étoile. Angulus recedens.

Angle. Terme d’Astrologie judiciaire, qui se dit de l’ascendant du milieu du ciel, de l’occident & du bas du ciel, c’est-a-dire, de la première, de la dixième, de la septième & de la quatrième maison. Les planètes qui sont sur la pointe des angles dans une figure de nativité, ont toujours beaucoup de force, principalement celles qui sont sur la pointe du milieu du ciel & de l’ascendant.

Angle, terme d’Anatomie, se dit des coins des yeux, qui sont les endroits où la paupière de dessus s’assemble avec celle de dessous. Ils sont deux, l’un auprès du nez, nommé le grand angle, ou l’interne ; & l’autre vers les temples, appelé le petit angle, ou l’externe. Dionis.

En Architecture, l’angle d’un mur, est le point, où l’encoignure, ou ses deux faces, ou ses deux cotés, viennent à s’unir, & à se terminer ensemble. En général, les ouvriers appellent angles, les pièces d’encoignure qui fervent dans les compartimens. Angle de paveur, est la jonction de deux revers de pavé, laquelle forme un ruisseau en ligne diagonale dans l’angle rentrant d’une cour. Daviler.

On appelle en termes de guerre, les angles d’un bataillon, les soldats qui terminent les rangs & les files, ou qui sont sur les ailes d’un corps rangé en bataille ; les coins d’un bataillon : & on appelle, émousser les angles d’un bataillon, quand on retranche les hommes qui sont aux quatre encoignures, ensorte que d’un bataillon carré on en fasse un octogone, qui présente par-tout des piques, sans laisser aucun intervalle vide.

Ce mot angle vient du mot latin angulus.

☞ ANGLE, ou ANGLES. Angla. Petite ville de France, en Poitou, sur la rivière d’Anglin, sur les confins de la Touraine, à neuf lieues de Poitiers.

Angle, ou Angles. Petite ville de France, dans le Languedoc, près de la rivière d’Agout, au diocèse de Castres, environ à quatre lieues de Saint-Amand de Valtoret.

Angles, peuples venus du septentrion de l’Allema-