Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/402

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

mère, puisque la volonté ne peut plus choisir. Le P. Dechamps. Un décret antécédent, est un décret de Dieu, qui précède un autre décret, ou une action de la créature, ou la prévision de cette action. La prédestination à la grâce se fait par un décret, ou est un décret antécédent aux mérites, ou à la prévision des mérites ; c’est un article de foi ; mais il n’est pas de foi que la prédestination à la gloire soit un décret antécédent à la prévision des mérites. Bien des Théologiens soutiennent le contraire. De même, volonté antécédente est une volonté qui précède en Dieu une autre volonté, ou quelque connoissance ou prévision. Dieu par volonté sincère, mais antécédente, veut sauver tous les hommes ; c’est-à-dire, que la volonté sincère, que Dieu a de sauver tous les hommes, précède, & ne suppose point encore en lui la connoissance de leurs mérites ou démérites, de leurs vertus ou de leurs crimes. Elle seroit injuste par rapport à tous ceux qu’il prévoiroit devoir mourir dans le crime. Au reste, ces termes ne s’entendent par rapport à Dieu, que d’un ordre de nature, & non point d’un ordre de succession & de temps : l’infinie perfection de la nature de Dieu fait qu’il voit & prévoit tout en même temps, & qu’il veut de même, & non point successivement l’un après l’autre, comme nous ; mais cela n’empêche pas que Dieu ne veuille l’un à cause de l’autre, qu’il n’ait pas une telle volonté à cause d’une telle connoissance, ou prévision ; ou qu’au contraire indépendamment d’une telle connoissance, ou prévision, il veuille telle chose, comme si cette prévision n’étoit point encore en lui. C’est-là l’ordre de nature, ainsi que les Théologiens l’appellent, & le sens dans lequel il faut prendre le terme d’antécédent quand on parle de Dieu.

Antécédent. s. m. En termes de Grammaire, se dit des noms & des pronoms, quand ils précèdent & régissent le relatif qui. Ainsi dans ces deux phrases, Dieu qui peut tout : celui qui vous a dit telle chose, Dieu, & celui, sont les antécédens, &, qui est le relatif. Acad. Fr.

Antécédent, en termes de Logique. C’est la première proposition de cette sorte d’argument qu’on appelle Enthymème, qui consiste dans une proposition dont on tire une conséquence. L’antécédent est la proposition dont l’autre est tirée. Antecedens, ou prior propositio enthymemathis. Nous devons aimer ce qui peut nous rendre heureux. Donc nous devons aimer la vertu. Nous devons aimer ce qui peut nous rendre heureux, est l’antécédent. Voyez ENTHYMÈME.

Antécédent, en termes de Mathématique, se dit du premier des deux termes d’une comparaison de nombre par opposition à conséquent, qui est le second. ☞ Dans cette proposition par exemple, a : b ∷ c : d. a est l’antécédent de la première raison, c l’antécédent, de la seconde. b & d sont les deux conséquens.

ANTÉCESSEUR. s. m. Professeur, ou Lecteur de Droit dans une Université. Antecessor. ☞ On donnoit autrefois ce nom à ceux qui précédoient les autres dans quelque science. Justinien l’appliqua particulièrement à ceux qui enseignoient le Droit. Il est encore usité dans nos Ecoles de Droit, où les Professeurs prennent le titre d’Antecessores. Il vient du latin antecedere.

ANTECHRIST. s. m. (le s ne se prononce point). Tyran qui doit régner sur la terre, lorsque le monde touchera à sa fin. Antichristus. L’Ecriture nous apprend que l’Antechrist doit établir son trône dominant à Babylone. Boss. Tous les Peres, sans en excepter un seul, ont cru que l’Antechrist seroit un seul homme ; qu’à la vérité, il auroit plusieurs précurseurs ; mais ils conviennent que l’homme de péché, le fils de perdition, ou ce qui est la même chose, l’Antechrist, viendra à la fin du monde, pour faire la dernière épreuve des élus, & l’exemple le plus éclatant de la vengeance de Dieu avant le jugement prochain. Les Protestans appliquent faussement à l’Eglise Romaine, & au Pape, qui en est le Chef, tous les traits & tous les caractères que l’Apocalypse a attachés à l’Antechrist. Ainsi, selon eux, l’Antechrist seroit plutôt un corps d’Eglise corrompue, & une longue suite de Papes persécuteurs, qu’un homme particulier. Id. Ce qui ne peut s’accorder ni avec l’Ecriture, ni avec les Peres. Ce fut dans le Synode de Gap, tenu en 1603, qu’ils remuerent cette question ; il y fut résolu d’insérer un article dans leur confession de foi, par lequel le Pape étoit déclaré l’Antechrist. Le Pape Clément VIII en fut piqué au vif ; & Henri IV se trouva offensé de ce que les réformés l’avoient par-là déclaré un suppôt de l’Antechrist. Benoit. Grotius a soutenu que Caligula étoit l’Antechrist. Malvenda, Dominicain Espagnol, a fait un gros & savant ouvrage de l’Antechrist, de Antichristo, qui comprend 13 livres en deux tomes. Dans le premier livre il rapporte les sentimens des Peres sur l’Antechrist : dans le second il traite du temps qu’il paroîtra, & il montre que tous les Peres ont enseigné que ce ne seroit qu’à la fin du monde, & que ceux qui ont cru qu’il alloit paroître de leur temps croyoient en même temps être à la fin du monde. Dans le 3e, il traite de son origine, & montre qu’il sera Juif, & de la Tribu de Dan, à ce qu’il prétend, fondé 1°. sur le sentiment unanime des Peres, dont il rapporte les autorités ; 2°. sur la Gen. XLIX, 17, où Jacob mourant, dit de Dan : Dan est un serpent dans le chemin, un céraste dans le sentier, &c. 3°. sur Jérémie VIII, 16, où il prédit, que les armées de Dan dévoreront la terre, &c. & 4°. enfin sur ce que Sean Jean, dans le ch. VII de l’Apocalypse, faisant l’énumération des Tribus d’Israël, ne parle point de celle de Dan. Dans le 4e, & le 5e, il parle des signes de l’Antechrist ; dans le 6e, de son règne & de ses guerres ; dans le 7e, de ses vices ; dans le 8e, de sa doctrine & de ses miracles ; & dans le 9e, de ses persécutions ; dans les autres, de la venue d’Elie & d’Enoch, de la conversion des Juifs, du règne de Jésus-Christ ; & enfin de la mort de l’Antechrist après trois ans & demi de regne, & de ce qui la suivra.

On appelle figurément Antechrists, les persécuteurs de l’église & de la saine doctrine. Ecclesiæ vexator. Il viendra des Antechrists, qui tâcheront de séduire les fidèles.

On dit aussi, en badinant, des enfans acariâtres, que ce sont de petits lutins, des antechrists. Expression populaire.

Ce mot vient de d’ἀντὶ, & de χρίστος, ☞ Ainsi dans sa propre signification, il signifie simplement un ennemi du Christ, un homme qui nie que Jesus-Christ soit venu, & qu’il soit le Messie promis.

☞ ANTECIENS. Voyez Antoeciens.

ANTE-EVANGELIUM. s. m. Terme particulier au diocèse d’Angers. C’est une antienne que le Diacre entonne à l’autel, avant que de partir pour aller chanter l’Evangile. C’est ordinairement l’antienne de Benedictus.

ANTENALE. s. m. Espèce d’oiseau de mer, que l’on trouve vers le cap de Bonne-Espérance. Les antenales ont sous les plumes un duvet semblable à une laine très-fine, dont l’on se sert comme d’un remède souverain contre la foiblesse & l’indigestion de l’estomac, pour l’échauffer, & pour le fortifier. Wicqf. Amb. de Figue.

ANTENNE. s. f. VERGUE, ou VERGHE. Terme de Marine. C’est la pièce de bois suspendue à une poulie, qui croise le mat à angles droits, à laquelle la voile est attachée. Antenna. Antenne se dit sur la Méditerranée, & Vergue ou Verghe sur l’Océan. La grande antenne ou vergue. Ce mot vient de la préposition antè. Les antennes ne servent qu’à pousser le navire en avant.

Antennes de beille, sont des antennes qui sont en réserve en cas que celles qui servent, se rompent ou s’usent.

Antennes s. pl. Terme d’Histoire Naturelle. Ce sont des espèces de cornes mobiles, que quelques insectes portent sur la tête. Cornu. Les antennes des papillons sont deux espèces de cornes qu’ils portent sur la tête, mais qui différent cependant des vraies cornes, en ce que celles-là sont mobiles sur leurs bases, qu’elles ont