Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/493

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Nom donné à un sel moyen qu’on nomme ordinairement sel de duobus. Voyez Sel.

ARCANUM JOVIS. Amalgame fait de parties égales d’étain & de mercure pulvérisé & digéré avec de l’esprit de vin. L’usage intérieur des préparations de tain est dangereux.

☞ ARC-BOUTER. Voyez au mot Arc.

ARCARII SERVI. On nommoit ainsi chez les Romains les Esclaves qui gardoient la caisse des marchands & des banquiers.

ARCAS. Ancienne ville de l’Espagne Tarragonoise. Arcobriga, Arcabriga. Arcas avoit autrefois un Evêque : ce n’est plus qu’un bourg de la Castille nouvelle, à quelques lieues de Cuença, où son évêché a été transféré.

ARCASSE. s. f. Terme de Marine. C’est le derrière du gaillard, autrement appelée, Culasse de navire. Navis postica pars. Il se dit de tout le bordage de la pouppe, dont la largeur est déterminée par une pièce de bois qui la traverse, qu’on appelle barre d’arcasse, autrement lisse de hourdi.

Arcasse, signifie aussi le mouffle d’une poulie, le corps eu pièce de bois qui enferme le rouet. Trochlea, rechamus. Les cordes qui le tiennent bandé & suspendu, s’appellent étropes.

ARCASSOUL, ou ARCASSOUT. s. m. Drogue médicinale qui se trouve dans le Royaume de la Chine.

☞ ARC DE TRIOMPHE. Voyez au mot Arc.

☞ ARC-DOUBLEAU. Voyez au mot Arc.

ARCAUNE. s. f. Minéral ou sorte de craie rouge.

ARCE. Ancienne ville de la terre de Chanaan. Arce, Arace. On dit qu’elle tire son nom d’Aracæus, fils de Chanaan, Gen. X. 17. qui la bâtit. Elle étoit dans la Phénicie, au pied du mont Liban, à l’occident de Tripoli. Elle a été depuis nommée Archis ; elle avoit un Evêque suffragant de l’Archevêque d’Emesse.

Arce, Arca. Nom d’un bourg du royaume de Naples. Arcanum. Il est dans la terre de Labour, entre Aquila & Soria.

ARCEAU. s. m. S’est dit autrefois poëtiquement en cette phrase, l’ange qui descendoit en terre faisoit voir de grands arceaux de lumière, des cercles illuminés dans l’air qu’il traversoit. Arcus. Maintenant on ne le dit que des voûtes, des portes & des fenêtres courbées en arc. Fornices. On appelle aussi Arceaux, des ornemens de sculpture en forme de trèfles.

Arceau, se dit encore en termes d’Architecture, des voûtes des ponts, ou plutôt des ponteaux ou petits ponts. Arcus, Forum, Arculus. Quelle doit être la largeur des piles par rapport à l’ouverture des arches & arceaux, & des poids dont on les charge ? Gautier. Quelle doit être la posée des voussoirs depuis leur intradosse à toute sorte de grandeur d’arche & d’arceau, à l’endroit de la clef ? Id.

Arceau, se dit aussi en Chirurgie, d’une demi-caisse de tambour, dont on fait un logement à la jambe dans les fractures ou autres maladies, pour la mettre à l’abri de la pesanteur des couvertures.

ARCENAC, ou ARCENAL. Voyez Arsenal. Borel, qui écrit arcenac, dérive ce mot d’arx, ou d’arcus, parce qu’un arcenac est une espèce de citadelle pour garder les machines de guerre, ou parce que les arcs étoient un instrument dont on se servoit autrefois à la guerre.

☞ ARC-EN-BAROIS. Voyez au mot Arc.

☞ ARC-EN-CIEL. Voyez au mot Arc.

ARCHÆANACTIDE. s. m. & f. Nom de la première dynastie des Rois du Bosphore Cimmérien. Archæanactides, æ. Les plus anciens Rois du Bosphore, auxquels Diodore de Sicile ait pû remonter, sont les Archæanactides, & sans doute ce sont les premiers Souverains que ce pays ait eu ; car outre que l’antiquité ne nous en fournit aucun avant eux, leur nom semble nous l’indiquer. En effet, Archæanactides signifie les anciens Rois, les premiers Rois, ou la Dynastie, la famille, les descendans de l’ancien Roi, du premier Roi. Strabon me paroît confirmer ceci, quand il dit d’une autre façon, qui revient au même : ἀρξάμενοι ἀπὸ Παρισάδου καὶ Λεύκωνος ; ils ont commencé par Parisades & Leucon ; car c’est la même chose que s’il disoit, les Archæanactides ou premiers Rois sont Parisades & Leucon. D’ailleurs, Strabon dit au même endroit, Liv. VII. Que cet état fut long-temps sous des maîtres qui vivoient à peu-près au temps de Leucon, de Sagaurus & de Parisades ; ce qui montre qu’avant ce temps-là ces peuples vivoient sans faire un état, ou que cet état n’étoit point monarchique. Strabon ajoute que ces premiers Princes furent appelés Tyrans & non pas Rois, quoique plusieurs d’entr’eux régnassent avec assez de modération ; ce qui montre qu’avant eux le pays étoit libre, & qu’ils s’emparèrent du gouvernement, & le rendirent monarchique ; car c’est la ce qu’on appeloit Tyran.

Diodore ne nous dit point quels furent ces Archæanactides, quels noms ils portèrent, ni combien chacun en particulier régna. Il dit seulement que tous ensemble ils occupèrent le trône 42 ans. Strabon dit que ces premiers Rois du Bosphore sont Parisades & Leucon ; que Parisades étoit regardé comme un Dieu, sans doute parce qu’il fut le fondateur de la Monarchie, & qu’apparemment il civilisa ces peuples jusque-là barbares, & leur donna des lois. Ainsi je crois que Parisades fut le premier des Archæanactides ; & comme ils ne régnèrent que quarante-deux ans, on pourroit croire qu’il n’y a point d’autres Archæanactides que Parisades & Leucon. Quarante-deux ans ne sont point trop pour deux règnes, ou deux générations. Il pourroit cependant y avoir eu plus de deux Archæanactides, & je penche beaucoup à le croire. Nous trouverons la preuve de ce fait dans l’endroit de Strabon que j’ai cité, & nous y ajouterons Sagaurus dont il parle. P. Souciet, Hist. Chronol. des Rois du Bosphore. Les Archæanactides commencèrent à régner l’an 268 de Rome, sous le Consulat de C. Aquilius Tuscus, & de C. Sicinius Sabinus, 487 avant Jesus-Christ, & la première de la LXXIII Olympiade. Id.

Ce mot vient d’ἀρχὴ commencement, origine, d’où ἀρχαῖος, ancien, premier, & ἄναξ, Roi. Id.

ARCHAÏSME. s. m. Ce mot signifie expression antique, terme vieux & suranné. Ménage dit que l’Ode de Malherbe au Roi, qui alloit châtier les Rochelois, est la dernière que ce Poëte ait faite, & c’est pourquoi il y a moins d’archaïsmes que dans les autres. Les Critiques ont reproché au Poëte Lucrèce d’avoir affecté presque en toutes rencontres des archaïsmes ou des expressions du vieux siècle. Baillet. Il y a des Médecins qui consument leur vie sur le Sénèque ou sur le Plaute, à chercher des archaïsmes, pour faire de belles thèses bien morales, impénétrables & à l’épreuve de tous les vocabulaires. Postel. Le Poëte Paul Mélisse Schédius avoit une adresse particulière pour bien placer les archaïsmes ; mais il ne s’en servoit qu’avec beaucoup de réserve & de retenue, & lorsqu’il sentoit que cela feroit un ornement. Voyez Moréri. Ce mot vient d’Ἀρχαῖος, ancien.

ARCHAL, ou FIL D’ARCHAL. s. m. Fil de laiton passé par la filière. Æs textile, Æreum stamen. Borel dérive ce mot d’aurichalchum, & prétend qu’on dit archal, fil d’archal, pour arical, fil d’arichal.

On le dit aussi du fil de fer. On en fait des treillis de fenêtres, & de tablettes à livres, des cordes de clavecin, & mille autres choses. Le peuple dit du Fil de Richard.

ARCHANGE. s. m. On prononce Arcange. Substance intellectuelle & incorporelle qui tient le huitième rang dans la hiérarchie des esprits célestes. Archangelus. Les Archanges sont au dessus des Anges. S. Michel Archange. Les Anges & les Archanges chantent là-haut les louanges de Dieu. God. Ce mot dérive de ἀρχὸς, Princeps, ἄγγελος, Angelus.

ARCHANGEL, ou S. MICHEL L’ARCHANGE. Archangelopolis, Fanum S. Michaelis Archangeli. Ville de Moscovie, dans la province de Dwina, sur la rivière de même nom, environ à huit lieues de son embouchure dans la mer blanche. Archangel est célèbre par son commerce. Les Transactions philosophiques déterminent la latitude d’Archangel à 64 degré 30’.

ARCHANGÉLIQUE. s. f. Archangelica. Nom que Solel & Dodene ont donné à une Angélique, sur laquelle