Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/563

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

. Il faut rendre service quand on le peut. Hommes, chars, chevaux, tout fut englouti.

☞ De même après les nombres cardinaux qui ne marquent aucun rapport ni à ce qui précède ni à ce qui suit. J’ai vingt-cinq ans depuis deux mois. Mais quand le nombre cardinal est mis pour le nombre ordinal, il prend l’article. Il est parti le quatre du mois, c’est-à-dire, le quatrième jour.

☞ Le nombre cardinal prend encore l’article, quand, outre le nombre, il marque un rapport particulier à ce qui précède ou à ce qui suit. Avez-vous encore les six chevaux que je vous ai amenés ? Je demande non-seulement si on a encore six chevaux, mais si ce sont ceux que j’ai amenés, & je les spécifie par l’article.

☞ Les noms propres n’ont point d’article, parce que n’étant autre chose que des individus, si n’est pas besoin d’y mettre un article pour les individualiser. Certains noms propres comme le Noir, le Fevre, &c. paroissent faire une exception à cette règle ; mais les particules le & la, qui se trouvent jointes à ces mots, en sont plutôt une partie indivisible qu’un article. Ainsi l’on ne diroit pas du Fevre, au Fevre, &c. mais de le Fevre, à le Fevre.

☞ Quand on dit la saint Louis, c’est une ellipse, & l’on veut dire, la fête de saint Louis, l’Arioste, le Poëte l’Arioste, le Carrache, le Peintre Carrache.

☞ Quelquefois les noms propres deviennent noms communs. Alors devenus noms d’espèces, ils prennent un article pour déterminer les vues de l’esprit.

☞ C’est ainsi qu’on dit le Virgile, l’Alexandre de nos jours, pour dire le premier Poëte, le Héros par excellence.

☞ Dieu est le nom de l’Etre Suprême mais si relativement à ses attributs, on en fait une sorte de nom d’espèce, on dira avec l’article, le Dieu de bonté, le Dieu des armées, &c.

☞ Les noms propres de régions, de contrées, de rivières, de vents, de montagnes s’emploient avec l’article & sans l’article. L’usage seul peut nous apprendre ces distinctions.

☞ L’article précède les adjectifs placés avant ou après un nom propre pour distinguer la personne dont on parle de celles qui pourroient porter le même nom. Louis le Juste. Le célèbre Newton. On dit pourtant César Auguste. François I, François II, &c.

☞ Quand le superlatif relatif est avant son substantif, on ne met l’article qu’avant le superlatif. Les plus habiles gens font quelquefois les plus grandes fautes. Mais si le substantif précède le superlatif relatif, ils ont chacun leur article. Les hommes les plus habiles donnent quelquefois dans les erreurs les plus grossières.

☞ Les vocabulaires ont fort bien détaillé cette doctrine de M. du Marsais touchant les articles. Il faut convenir aussi que cela n’étoit pas bien difficile.

Article, se dit proverbialement en ces phrases. Quand un homme s’est ruiné en peu de temps, on dit, qu’il a mangé tout son bien en un article ; & d’un goulu qui mange vite, on dit, que quand il tient un poulet, il n’en fait qu’un article ; & d’un homme qui est confus, on dit, qu’il met tout en un article, qu’il ne fait aucune distinction des choses. On dit aussi d’un homme trop crédule, qu’il croit tout ce qu’on lui dit comme un article de foi.

ARTICULAIRE. adj. m. & f. Terme de Médecine. Articularis. C’est une épithète qu’on donne à une maladie qui afflige & altère particulièrement la substance des articles, causée par une matière âcre, & qui, pour cette cause, est nommée des Grecs ἀρθρῖτις, & des Latins Morbus articularis. En françois on l’appelle Goutte, parce que cette humeur distille goutte à goutte, & parce qu’une seule goutte est capable de causer une grande douleur. Elle a autant de différences & de noms qu’il y a de jointures, ou qu’elle a de qualités. On voit des goutteux qui ont une goutte froide aux genoux ; d’autres qui ont aux pieds une goutte chaude. Le nerf articulaire. Voyez Axillaire.

ARTICULATION. s.f. En Anatomie, jointure ou connexion des os. Composition naturelle d’os, en laquelle les bouts de deux os se joignent : ce qui se fait en deux manières, ou par artron, ou par symphyse. Articulation osseuse, cartilagineuse, ligamenteuse & mixte.

Ce mot signifie en général la conjonction de deux choses, lesquelles étant liées étroitement l’une à l’autre, peuvent être pliées sans se détacher. Articulatio. Ainsi on dit, l’articulation d’un rasoir, d’une lancette d’une jambette, &c. en parlant de l’endroit qui sert à les plier. ☞ Dans ce sens, les sons de la voix humaine sont des sons différens, mais liés entr’eux, de telle forte qu’ils forment des mots ; & l’on dit articulation de la voix, des sons, des mots. L’articulation est la prononciation distincte des syllables, des mots.

En style de Palais articulation de faits, signifie déduction de faits, article par article. Articulation de faits nouveaux, allégations.

Articulation. Terme de Conchyliologie. C’est la jonction de deux pièces dans une même coquille. On l’appelle autrement Gynglyme.

Articulation, se dit aussi en Botanique, dans le même sens qu’en Anatomie. Ces pédicules sont articulés en plusieurs endroits, & garnis en chaque articulation, d’une feuille. P. Plum.

Articulation, terme de Peinture & de Dessein, signifie la même chose qu’en Anatomie. Joindre des os.

☞ ARTICULER. v. a. Terme de Palais. Déduire article, par article distinctis capitibus rem partiri. Articuler des faits. Articuler sa demande, la donner par articles. On expédioit autrefois des lettres de Chancellerie pour avoir permission d’articuler faits nouveaux. Cela a été abrogé par l’ordonnance de 1667.

Articuler, dans l’usage ordinaire. Prononcer distinctement les mots syllabe par syllabe. Distinctè voces efferre. Cet enfant ne peut pas encore articuler ses mots, n’articule pas encore distinctement. Il y a des oiseaux, comme la pie, le perroquet, qui articulent distinctement plusieurs mots de suite.

Articuler. v. a. Distinctè voces efferre. Ce bégue a la langue grasse, il ne sauroit bien articuler les mots. Les animaux ne peuvent articuler le son de leur voix, à la réserve de quelques oiseaux, comme le perroquet, la pie, &c.

Articuler, en Anatomie, se dit en parlant des jointures des os. Articulare. L’os de la cuisse s’articule iivec l’os ischion. Deux éminences d’une vertèbre inférieure entrent dans les deux cavités inférieures de la vertèbre supérieure, qui les articulent ensemble.

Articuler. Terme de Peinture & de Sculpture, synonymes de prononcer. Voyez ce mot.

Articulé, en Anatomie, se dit des os qui sont unis, joints ensemble : qui sont articulés ensemble, disent les Vocabulistes. Cela est clair. L’os de la cuisse est articulé avec l’os ischion. On le dit aussi de ce qui est emboîté, engagé, enclavé l’un dans l’autre. Cette glande est comme articulée & emboîtée par sa partie antérieure & supérieure avec les deux avances des lobes que nous avons décrites, Duverney, fils, Acad. des Sc. 1703. Mém. p. 264.

☞ En termes de Palais, faits articulés, déduits article par article.

☞ Dans l’usage ordinaire, voix articulée, sons articulés.

On dit en Sculpture & en Peinture, que les parties sont bien articulées, & bien prononcées ; pour dire, qu’elles sont bien marquées : que tout y est certain, & non exprimé d’une manière équivoque. Articulatus.

En Botanique, il se dit dans le même sens de la jonction de deux parties d’une plante. L’arum montant à feuilles fermes, froncées & fendues, a des fruits qui pendent en bas, & qui sont attachés à des pédicules articulés en deux ou trois endroits, & garnis en chaque articulation d’une feuille. P. Plum.

ARTIE. Artegia, ou Hardicia. Petit canton du Vexin, où est situé le village de Chaudrai, célèbre par le séjour qu’y faisoit au XVII. siécle le célèbre Médecin Christophe Osane. Descript. Géogr. & Hist. de la Haute-Norm. Tom. II, p. 24O.

ARTIEN. s. m. Terme de Collége, qui se dit des éco-