Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/95

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Accords ou Etaies, en termes de marine, sont de grandes pièces de bois dont on se sert pour soutenir le navire que l’on construit, tant qu’il est sur le chantier. Tigna.

Accord. Tirez d’accord, ou halez d’accord, termes de marine. Commandement aux matelots de roidir tous ensemble sur une manœuvre. On dit dans un autre sens, qu’une terre est accord, quand elle s’éleve perpendiculairement, & qu’on peut mouiller tout près. Le Manœuvrier.

ACCORDABLE. adj. Qui doit ou qui peut s’accorder. Concedendus. Cette grâce n’est pas accordable. Ce terme ne se trouve point dans le Dict. de l’Acad. aussi est-il peu usité. Les Vocabulistes auroient dû nous en avertir. A la façon dont ils l’expliquent, on le prendroit pour un terme d’un usage ordinaire.

ACCORDAILLES. s. f. Il n’a point de singulier. Cérémonie qui se fait pour signer les articles, ou le contrat de mariage en présence des parens, quand les parties sont d’accord. Sponsalia. Ce mot est vieux, & ne se dit qu’au Palais. Hors de-là, on dit accords. Le peuple dit aussi accordailles.

☞ ACCORDANT, ANTE. Concors. Terme de musique, qui s’applique aux tons qui s’accordent bien. Ad concentum aptus. Il y a des tons accordans, & des tons discordans, &c. ut & sol sont des tons accordans. La Musique consiste à bien choisir les tons accordans, à les distinguer des discordans. Il y a des voix accordantes & discordantes.

ACCORDEMENT. s. m. Terme de Coutume. C’est l’accord, la composition, le traité que fait un acquéreur avec le Seigneur censuel pour les droits censuels des lods & ventes qui sont dûs audit Seigneur. Pactum, conventio. Ragueau.

☞ ACCORDER, v. a. Mettre d’accord. Rétablir la bonne intelligence entre des personnes qui ont des procès, des contestations. Controversias dirimere, componere.

Accorder, dans ce sens, a beaucoup d’analogie avec concilier ; mais le premier suppose contestation & contrariété ; & concilier ne suppose que de l’éloignement ou de la diversité. On accorde les différents on concilie les esprits. Syn. Fr. Il paroît impossible d’accorder les libertés de l’Eglise Gallicane avec les prétentions de la Cour de Rome. Il sera toujours très-difficile de concilier les maximes de nos Parlemens avec les préjugés du Consistoire.

Accorder, se dit aussi en parlant des opinions. il signifie lever les contradictions apparentes qui peuvent se trouver entre deux ou plusieurs opinions. Conciliare. Rien n’est si aisé que d’accorder l’écriture avec l’écriture, lorsque l’on croit avec l’Eglise Chrétienne, &c. Peliss. Les Théologiens ont travaillé à accorder S. Matthieu & S. Luc sur la Généalogie de J. C.

Le mot accorder, dans ce sens, a encore beaucoup d’analogie avec concilier ; mais on emploie le mot d’accorder pour les opinions qui se contrarient, & celui de concilier pour les passages qui semblent se contredire. Le défaut de justesse dans l’esprit est, pour l’ordinaire, ce qui empêche les Docteurs de l’Ecole de s’accorder dans leurs disputes. La connoissance exacte de la valeur de chaque mot, dans toutes les différentes circonstances où il peut être employé, sert beaucoup à concilier les Auteurs.

Accorder, se dit en Grammaire en parlant du régime & de l’accord que les parties d’oraison doivent avoir ensemble. C’est mettre les mots comme ils doivent être les uns à l’égard des autres, suivant les règles. Voyez Concordance. Il faut accorder l’adjectif avec le substantif, le verbe avec son nominatif.

Accorder, en Musique, se dit dans plusieurs acceptions relatives à l’harmonie. Accorder les instrumens, c’est les mettre en état de faire des consonnances, des accords ; les mettre tous au ton où ils doivent être les uns à l’égard des autres pour former un concert agréable. Accorder les violons, les violes, &c. au ton du clavecin. Concentum inter instrumenta musica efficere.

Accorder un instrument en particulier. C’est monter un instrument, en mettre les cordes au ton où elles doivent être entr’elles. Accorder son luth, son violon.

Accorder sa voix avec un instrument. Vocem maritare. Cantare ad chordarum sonum. Chanter de manière que la voix & l’instrument fassent des accords réguliers.

On dit proverbialement accorder ses flûtes, convenir de ce qu’on veut faire. Accordez vos flûtes, convenez de ce que vous voulez faire, & des moyens de faire réussir votre dessein.

Accorder, se dit encore généralement de toutes les choses qui ont du rapport, de la convenance. On accorde la couleur d’un lambris avec l’ameublement. On dit qu’un Peintre accorde ses tableaux, pour marquer l’harmonie qui doit regner entre les différens objets qu’ils représentent. On dit aussi accorder les tons, Voyez Harmonie en peinture.

Accorder, synonyme d’octroyer. Concedere. Accorder une grâce, une faveur. Le Cardinal Ximénès n’accordoit jamais ce qu’on lui demandoit, pour n’être pas troublé dans l’ordre du bien qu’il vouloit faire. Flech. On lui a enfin accordé l’emploi qu’il demandoit. Le Pape a accordé cent ans d’indulgence.

Accorder, synonyme avec demeurer d’accord, reconnoître pour vrai. Je vous accorde telle proposition. C’est une vérité de fait que vous devez m’accorder.

Accorder, synonyme de consentir. Accorder une fille en mariage. C’est la promettre à celui qui la demande. Despondere.

Accorder, se dit aussi avec le pronom personnel. S’accorder, être d’accord. Consentire, convenire. Ce que vous me dites ne s’accorde pas avec ce que vous m’avez dit autrefois. Nous tâcherons de nous accorder. Calvin voudroit bien accorder Luther & Zuingle ; mais il ne peut s’accorder avec lui-même.

Quelquefois s’accorder signifie être d’intelligence, agir de concert. Tous ceux qui m’entourent, s’accordent à me tromper. Souvent ce mot exprime la conformité de caractère, d’esprit, d’humeur qui se trouve entre les personnes qui vivent ensemble. Les jeunes gens n’ont pas de peine à s’accorder : leurs plaisirs communs les unissent.

On dit proverbialement de gens dont les humeurs sont incompatibles, qui ne sauroient vivre ensemble, qu’ils s’accordent comme chiens & chats. Diffentire.

s’Accorder, se dit généralement de toutes les choses qui vont bien ensemble, qui ont un rapport de convenance, de ressemblance. Concinere, congruere. On dit de deux voix, qu’elles s’accordent bien. La couleur du lambris doit s’accorder avec l’ameublement. Cette garniture s’accorde bien avec l’habit. Le chaud & le froid ne s’accordent pas. Non benè conveniunt, nec in unà sede morantur majestas & amor.

Accorder. v. n. On dit en termes de Marine, Accorde, & c’est un commandement qu’on fait quand on veut obliger l’équipage de la chaloupe à nager ou voguer ensemble.

ACCORDÉ, ÉE. part. Il a les significations de son verbe. Un luth accordé ; une proposition accordée ; un procès accordé.

Accordé, ée. s. Celui & celle qui sont engagés l’un à l’autre par la promesse de mariage ou par la signature du contrat. Desponsus, desponsatus, desponsata C’est un accordé ; c’est son accordée. L’accordé qui refuse d’accomplir le mariage, est toujours condamné aux dommages & intérêts, proportionnés à la qualité de l’accordée, parce qu’elle est offensée, & méprisée par le changement.

Ces mots d’accord & d’accorder, selon quelques-uns, & entr’autres Nicod, viennent du latin ad cor ; comme si on disoit, que deux personnes sont amenées à un même cœur, à une même volonté. Mais il y a plus d’apparence qu’ils viennent de corde, & que le premier sens d’accorder vient de ce que deux cordes de même diamètre, également tendues, sont à l’unisson, si on les pince de la même manière. D’où vient qu’il y a des consonnances en musique qui s’appellent tétracorde & hexacorde, qui sont la quarte & la sixte ; ce qui a été étendu aux conventions, qui font agir les parties de concert. Le mot accord est assez ancien. Le P. Papebroch, Act. Sanct. Mai, T. I. p. 64. cite un vieux mémoire dans lequel on lit : Fit tractatus & accordum cùm quodam auri-Fabro istius urbis.