Page:Diogène Laërce - Vies - tome 2.djvu/303

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Musique ont pour titres : Des Rythmes & de l’Harmonie. De la Poéſie. De la Beauté des Vers. Des Lettres qui ſonnent bien, & de celles qui ſonnent mal. D’Homere, ou de la Juſteſſe des Vers, & des Dialectes. Du Chant. Des Mots. Des Noms. Voici ce qu’il a écrit ſur les Arts : Des Pronoſtics. De la Diette, ou La Science de la Médecine. Des Cauſes par rapport auc Choſes qui ſont de ſaison, & à celles qui ne le ſont point. De l’Agriculture, ou Traité Géometrique. De la Peinture. De la Tactique, & de la Science desArmes. Quelques-uns ajoutent à ſes Commentaires les ouvrages ſuivans : Des Ecrits Sacrés qui ſont à Meroë. De l’Hiſtoire. Diſcours Chaldaïque & Diſcours Pbrygien. De la Fiévre. De la Toux. Des Cauſes d’inſtiution. Le Livre de l’Anneau, ou des Problêmes. Les autres ouvrages, qu’on lui attribue, ou ſont pris de ſes livres, ou ne ſont pas de lui. Voilà ce que comprennent ſes œuvres.

Il y a eu ſix Démocrites. Le premier eſt celui-ci. Le ſecond, ſon contemporain, étoit un Muſicien de Chio ; le troiſieme un Statuaire, de qui Antigone a parlé ; le quatrieme a traité du Temple D’Epheſe & de la ville de Samothrace ; le cinquieme, célebre Poëte, a compoſé de belles Epigrammes ; le ſixieme étoit un fameux Orateur de Pergame.