Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Harmonisation — voir la page de discussion du livre

du mur, de manière à dépasser la saillie de l’entablement et à former l’avance de l’égoût du toit.
À coup, d’à coup, loc.
Subitement. Ex. Le vent s’est élevé d’à coup.
Acoustique, n. f.
Récepteur. Cylindre évasé qu’on appuie sur l’oreille pour téléphoner.
Acquéreuse, n. f.
Acquéreur. Ce féminin a été rejeté par l’Académie.
Acquêt, n. m.
Gain, profit, chance. Ex. Tu as autant d’acquêt de ne pas te mêler de cette affaire. Mot vieilli, mais français.
Acte, n. m.
Loi. Les Actes sont le journal où sont consignés des actes : les Actes du parlement anglais, les Actes des Apôtres. D’après le B. P. F., acte pour loi est très approprié.
* Acter, v. n.
Tenir un rôle de théâtre. Ex. Ce Monsieur acte à la perfection. (Angl.) Autrefois acter se disait pour dater les actes.
À désamain, loc.
Qui n’est pas à la main. Ex. J’irais bien me loger à Saint-Roch, mais c’est trop à désamain.
À dire le vrai, loc.
À vrai dire, pour parler franchement. Ex. À dire le vrai, c’est une grosse besogne que de faire un dictionnaire.
Admettable, adj.
Admissible.
Admission, n. f.
Aveu. Ex. Le prisonnier a fait l’admission de son crime.
Adon, n. m.
— Effet du hasard, de la chance. Ex. Quel adon ! Que je suis chanceux ! Adon voulait dire autrefois don, présent.
— Habileté, talent. Ex. C’est un homme qui a de l’adon pour faire de belles choses, des petits chefs-d’œuvre.
Adonner, v. a. et n.
— Être favorable. Ex. La marée adonne, allons à la pêche.
— Jouer une carte de même couleur. Ex. J’ai joué du cœur, adonne.