Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

Harmonisation — voir la page de discussion du livre

Affiler, v. a. et n.
— Tailler en pointe, aiguiser. Ex. Mon crayon est mal affilé.
— Amadouer. Ex. Pour le convaincre, il faut d’abord l’affiler.
— Se préparer. Ex. Affile-toi pour partir bientôt.
— Aligner, mettre à la file.
Affirmative (dans l’), loc. adv.
Affirmativement. Ex. Quelle réponse ferez-vous ? Je répondrai dans l’affirmative, cela vaudra beaucoup mieux.
Affligé, e, adj.
Malade. Ex. Une personne affligée des yeux, des oreilles.
Affrancher, v. a.
Hongrer, procédé qui vient de la Hongrie.
Affranchir, v. a.
— Châtrer, hongrer.
— Greffer.
— Civiliser les nations sauvages, les tirer de la barbarie.
Affranchisseur, n. m.
Châtreur de bestiaux.
Affronter, v. a.
— Tromper impudemment.
— Aborder de front, rencontrer face à face.
Affûtage, n. m.
Tir à l’affût.
Affûteur, n. m.
Tireur à l’affût.
Affûts, n. m. pl.
Ruses, dissimulation. Ex. Vos affûts me laissent absolument froid, je saurai m’y soustraire.
Afistoler, v. a.
Arranger, se parer, se mettre beau, rafistoler.
— Enjôler.
— Raccommoder.
— Remettre à neuf. Ex. Afistoler un vieil habit.
* Aft, (m. a.)
À l’arrière. (T. de marine.)
Agacer, v. a.
— Produire sur les dents une sensation désagréable provenant de la saveur aigre ou acide. Ex. L’alun agace les dents.
— Émousser une scie.
* Agate, (Angl.)
Parisienne ou sédanoise. 5½ points. (T. d’impr.)