Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/40

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Harmonisation — voir la page de discussion du livre

Alalime, adv. et adj.
— Unanimement. Ex. Notre candidat a été élu alalime.
— Unanime. Ex. Êtes-vous alalimes pour régler cette question ?
Alan, n. m.
Élan.
Alarte, adj. f.
Alerte.
* Alderman, al-deur-man, (m. a.)
Conseiller municipal.
Alener, v. a. et n.
— Anneler, mettre un anneau dans le groin d’un cochon.
— Agneler.
Alentir, v. a.
Ralentir. Molière a employé alentir.
Alentir (s’), v. pron.
Se ralentir.
Alentour, adv.
Autour. Ex. Qu’as-tu à rôder alentour de moi ? Il ne faut pas confondre autour avec alentour, dit la grammaire.
Alentours (dans les), loc.
Environ. Ex. Mon père a dans les alentours de cinquante ans.
Algonquin, n. m.
— Personne d’apparence bizarre, mal vêtue.
— Langage incompréhensible. Ex. Qu’est-ce que tu baragouines ? Parles-tu l’algonquin ?
Ali, e, adj.
Pâte mal cuite. Ex. Ce pain est mal cuit, il est ali.
À lieur de, loc. adv.
Au lieu de. Ex. Je lui ai recommandé d’aller aux vêpres, à lieur de cela, il est allé au Nickel.
Alimal, alimaux, n. m.
Animal, animaux.
Alise, n. f.
Bourdaine.
Alitré, e, adj.
Avivé, légèrement enflammé. Ex. Cet enfant a les joues alitrées.
* All aboard, al-a-bôrde, (m. a.)
En voiture ! En voiture !