Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Harmonisation — voir la page de discussion du livre

Allumé, adj.
Légèrement pris de vin. En France, la même expression s’emploie pour dire être abreuvé.
Allumer, v. n.
Se reposer. Ex. Pierre, entre donc allumer, nous allons rire. Le mot pipe est évidemment sous-entendu, mais comme la question peut être aussi bien adressée à un passant qui ne fume jamais, le sens de se reposer nous paraît le plus rationnel.
Allure, n. f.
— Démarche. Ex. Voici une personne de belle allure.
— Bon sens, entrain. Ex. Cette chanson n’a pas d’allure, cette danse a beaucoup d’allure.
Almenach, n. m.
Almanach.
Alorsse, adv.
Alors.
Alouette branle-queue, n. f.
Maubèche tachetée.
Alouette des prés, n. f.
Maubèche à poitrine cendrée.
Alouette pipi, n. f.
Farlouse de la Louisiane.
Alouette solitaire, n. f.
Chevalier solitaire.
Alphabette, n. f.
Alphabet, n. m.
Alsphate, n. m.
Asphalte.
Altérage, n. m.
Atterrage, rive glacée d’une rivière.
Altère, n. f.
Artère.
Alton (fil d’), n. m.
Fil de laiton. Autrefois laton ou leton se disait.
Alumelle, n. f.
— Lame d’un canif, d’un couteau.
— Surplis sans manche.
Aluminum, n. m.
Aluminium.
À maille et à corde, loc.
— À bout de ressources. Ex. Ce pauvre diable est rendu à maille et à corde. Clapin cite l’expression à mâts cordes parmi les canadianismes, pour signifier la même chose.
— Péniblement. Ex. Travailler à maille et à corde.
À main, loc.
Commode, à la main.
Amalgamation, n. f.
Fusion, union.