Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

Harmonisation — voir la page de discussion du livre

— Parmi. Ex. Il était amont les autres gars.
— Au milieu. Ex. J’ai trouvé un nid d’oiseau amont le blé.
Amont (d’), loc.
Auprès de. Ex. Veux-tu bien t’ôter d’amont moi ?
Amonter (s’), v. pron.
Monter. Ex. Votre billet s’amonte à cinquante piastres.
Amorphosé, part. pas.
Métamorphosé, absorbé dans ses pensées au point d’être comme immobilisé. Ex. Remue-toi donc, es-tu amorphosé ?
Amouneter, v. a.
Admonester. Expression plutôt acadienne, signifiant calmer.
Amour, n. m.
Tomber en amour, devenir amoureux.
Être en amour, être amoureux.
Faire l’amour, faire la cour à une personne du sexe.
Pomme d’amour, pomme d’api.
Ampas, n. m.
Appât.
— Entraves. Liens fixés aux pieds d’un cheval pour gêner sa marche.
Lampas. Engorgement de la membrane qui tapisse le palais des jeunes chevaux.
Ampâter, v. a.
Amorcer, garnir d’une amorce.
Ampouille, n. f.
Ampoule.
Ampouler, v. a.
Produire des ampoules, des boursouflures.
Amusard, adj. et n.
Homme loquace, qui prend du plaisir à perdre son temps et à faire perdre le temps des autres, un musard.
Amusement, n. f.
Amusement, n. m. Ex. C’est une belle amusement.
Amuser (s’), v. a.
— S’arrêter en route. Ex. Amusons-nous point, le temps presse.
Amuser le temps, perdre le temps en niaiseries.
Amuseux, adj.
Amuseur, enjôleur.