Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Harmonisation — voir la page de discussion du livre

* Angel’s cake, endjèle kéke (m. a.)
Gâteau des anges.
Angelu, n. m.
Angelus.
Angencement, n. m.
Agencement.
Angencer, v. a.
Agencer.
Angenouiller (s’), v. pron.
S’agenouiller.
Anges (gâteau des), n. m.
Gâteau léger, très sucré, sous forme d’anneau.
Anglaise, n. f.
Jouer à l’anglaise (T. de jeu de balle). Frapper la balle d’une façon particulière et très élégante. Ex. Cet écolier a une belle anglaise.
Anglification, n. f.
Fait de devenir anglais. Ex. Il est souvent question au Canada de l’anglification de la race française.
Anglifier (s’), v. pron.
S’angliciser. Ex. Les Canadiens-français n’ont pas l’air décidés de s’anglifier de sitôt.
Anguille-brûle, n. f.
Cache-tampon. Jeu d’enfants où l’on cache un mouchoir roulé en tampon, que l’un des joueurs doit chercher et dont il frappe, lorsqu’il l’a trouvé, ceux qu’il peut atteindre.
Anguille de roche, n. f.
Ammodyte d’Amérique.
Animau, n. m.
Animal.
Anis sauvage, n. m.
Aralie à fleurs en grappe. Racine aussi grosse que le bras, recommandée comme ingrédient dans la petite bière d’épinette.
Anmorcer, v. a.
Amorcer.
Anmorphoser, v. a.
Métamorphoser. V. Amorphosé.
Anmouracher (s’), v. pron.
S’amouracher.
Anneau, n. m.
Rond, coulant. Ex. Passe-moi donc mon anneau de serviette.
Année de la grande noirceur.
Il y eut plusieurs noirceurs en Canada, mais la plus célèbre