Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • Badloqué, e, adj. (Angl.)

Malchancheux. Ex. Il n’y a personne de plus badloqué que moi.

  • Bâdrage, n. m. (Angl.)

Ennui, tracas. De l’anglais bother, ennui.

  • Bâdrant, adj. (Angl.) — Ennuyeux, assommant.
  • Bâdrement, n. m. (Angl.) — Même sens que bâdrage.
  • Bâdrer, v. a. (Angl.)

Ennuyer. Ex. Ne viens pas me bâdrer.

  • Bâdrerie, n. f. (Angl.)

Même sens que bâdrement et bâdrage.

  • Bâdreux, euse, n. et adj. (Angl.)

Ennuyeux, importun. Ex. Il y a toujours quelque bâdreux qui vient me faire perdre mon temps.

Bafouiller, v. n.

Bredouiller, parler comme si on avait la bouche pleine.

Expression française, mais familière.

Backer, v. n. — V. Baquer.

Bâfrer, v. pron.

Manger goulûment et avec excès.

  • Bagage (chambre à), n. f.

Consigne. De l’anglais bagage-room.

  • Bagage (char à), n. m.

Fourgon. De l’anglais baggage-car.

  • Bagamenne, n. m.

Trictrac. Corruption de l’anglais backgammon.

Bagatelle, n. f.

Trou-madame. — Jeu qui consiste à faire passer de petites boules d’ivoire dans des arcades numérotées.

Bagne !

Onomatopée en parlant d’une affaire soudaine. Ex. Bagne ! il est tombé à plein ventre par terre.

Bagosse, n. m.

— Mauvais whiskey, préparé en cachette.

— Etoffe de poil de bœuf tissée sur de la laine.

— Chose commune en général. (B. P. F.)

Bagnère, n. f. — Bannière.