Page:Doin - Trois pièces comiques propres à être jouées dans les collèges, maisons d'éducation, 1871.djvu/65

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
67


Lucas (après un moment)

Eh ! Bastien.


Bastien

Lucas !


Lucas

Eh ben ! l’ours !


Bastien

Eh ben ! Quoi ?… l’ours ?


Lucas

Est-il parti !


Bastien

Oui, il est déjà loin.


Lucas (se levant et tombant à genoux)

Ô mon Dieu ! Je vous remercie ! (Il se lève, Bastien est descendu.)

(Ensemble ils se jettent dans les bras l’un de l’autre.)

Mon bon frère !… (ils restent embrassés une seconde.)


Lucas

Qu’est-ce que tu dis d’ça, mon pauvre Bastien ?


Bastien

Dam’j’sais pas trop… Mais, à propos, qu’est-ce qu’il te disait donc à l’oreille quand il te retournait et le flairait de si près ?


Lucas (un doigt sur la bouche.)

Il m’a dit !… de ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.