Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/266

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



NAN KANG FOU. Quatrième ville.


Cette ville, qui n’a dans son ressort que quatre villes du troisième ordre, est située sur les bords du célèbre lac Po yang. Ce lac a trente lieues de longueur, et est large d’environ quarante. Il fournit toutes sortes de poissons excellents, et partage en deux parties cet endroit de la province. Les campagnes produisent abondamment du riz, du froment, des fruits, et des légumes. Les montagnes sont en partie cultivées, et en partie couvertes de bois épais : il y en a qui ont cinq lieues de longueur. Une espèce de chanvre croît aux environs de la ville, dont on fait des habits très commodes pour l’été.


KIEOU KIANG FOU. Cinquième ville.


C’est une grande ville très marchande : elle est située sur le bord méridional du fleuve Yang tse kiang et assez proche de l’endroit, où le grand lac Po yang se joint à ce fleuve. Ainsi elle est environnée d’eau au nord et au levant. Elle est comme le rendez-vous de toutes les barques qui vont et viennent des autres villes de cette province, et des provinces de Kiang nan et de Hou quang. Quoiqu’elle soit à près de cent lieues de la mer, on y pêche dans la rivière, qui baigne ses murs, des saumons, des dauphins, et des esturgeons. Il y a flux et reflux à la nouvelle et à la pleine lune. Ses eaux coulent si lentement depuis cette ville jusqu’à la mer, que son cours est presque imperceptible.


KIEN TCHANG FOU. Sixième ville.


C’est sur la frontière de la province de Fo kien que cette ville est située dans un pays agréable et fertile. Cinq villes du troisième ordre, relèvent de sa juridiction : elle est célèbre, mais elle l’était bien davantage autrefois. Le vin de riz qu’on y fait, est assez bon, mais le riz ordinaire qu’on y recueille, ne l’est guère ; les gens de considération en font venir pour leur usage d’une ville voisine. Il y a cependant une sorte de riz rouge qui a bon goût, et qui est très sain. On y fabrique une espèce de toile de chanvre, qui est en réputation, et dont on se sert pendant les chaleurs de l’été.


VOU TCHEOU FOU ou FOU TCHEOU FOU. Septième ville.


Cette ville est située sur le bord d’une rivière, dans une grande plaine assez fertile : l’enceinte de ses murailles est plus grande qu’aucune ville qu’on voit en France, excepté Paris. Son gouvernement peut