Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/503

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avait été colao sous trois empereurs : Yuen ti voulut le faire asseoir à ses côtés. Ce ministre refusa modestement cet honneur. « Prince, lui dit-il, comment pourrions-nous voir le soleil, qu’une juste distance nous rend visible, s’il s’abaissait jusqu’à descendre dans ces bas lieux qu’il éclaire. »

Ce prince transporta sa cour de l’occident à l’orient, et l’établit dans la ville de Nan king. C’est pourquoi sa famille a été nommée la famille orientale de Tsin. La sixième année de son règne il se livra à une sombre et noire mélancolie, qui lui causa la mort à la quarante-sixième année de son âge. Son fils lui succéda.


MING TI. Sixième empereur.
A régné trois ans.


L’histoire chinoise ne dit rien de ce prince, qui ne fut que trois ans sur le trône, car il mourut la vingt-deuxième année du cycle à la vingt-septième année de son âge. Il eut pour successeur son fils nommé Tching ti.


TCHING TI. Septième empereur.
A régné dix-sept ans.


L’impératrice mère fut chargée du gouvernement de l’État, parce que le prince son fils n’entrait que dans sa cinquième année, quand il monta sur le trône. L’autorité fut trop faible pour imposer aux différents petits souverains, qui étaient dans l’empire, et dont l’ambition n’avait point de bornes.

Quelques-uns des plus puissants ne cherchèrent qu’à s’entre-détruire, pour se frayer ensuite le chemin au trône impérial : le jeune prince n’avait que vingt-un ans quand il mourut. Son frère Cang ti lui succéda.


CANG TI. Huitième empereur.
A régné deux ans.


Ce fut la quarantième année du cycle que cet empereur succéda à son frère. L’élévation de ce prince, et sa mort se suivirent de près. Il mourut la quarante-unième année du cycle