Page:Dumas - Histoire d’un casse-noisette, 1844.djvu/151

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Dès lors il n’y eut plus de doute, et l’identité de la noisette fut reconnue.




Comment, après avoir trouvé la noisette Krakatuk,
le mécanicien et l’astrologue trouvèrent le jeune homme qui devait la casser.


Christian-Élias Drosselmayer était si pressé d’annoncer au roi cette bonne nouvelle, qu’il voulait reprendre la malle-poste à l’instant même ; mais Christophe-Zacharias le pria d’attendre au moins jusqu’à ce que son fils fût rentré : or, le mécanicien accéda d’autant plus volontiers à cette demande, qu’il n’avait pas vu son neveu depuis tantôt quinze ans, et qu’en rassemblant ses souvenirs, il se rappela que c’était, au moment où il avait quitté Nuremberg, un charmant petit bambin de trois ans et demi, que lui, Élias, aimait de tout son cœur.

En ce moment, un beau jeune homme de dix-huit ou dix-neuf ans entra dans la boutique de Christophe-