Page:Dumas - Histoire d’un casse-noisette, 1844.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à une certaine époque été injuste envers moi, je me souviendrai toujours de vous, même au milieu de la bataille.

Alors mademoiselle Claire se pencha le plus qu’elle put, et, le saisissant par son petit bras, elle le força de se relever : puis, détachant avec vivacité sa ceinture toute étincelante de paillettes, elle en fit une écharpe qu’elle voulut passer au cou du jeune héros ; mais celui-ci recula de deux pas, et, tout en s’inclinant en témoignage de sa reconnaissance pour une si grande faveur, il détacha le petit ruban blanc avec lequel Marie l’avait pansé, le porta à ses lèvres, et, s’en étant ceint le corps, léger et agile comme un oiseau, il sauta en brandissant son petit sabre du rayon où il était sur le plancher. Aussitôt les couics et les piaulements recommencèrent plus féroces que jamais, et le roi des souris, comme pour répondre au défi de casse-noisette, sortit de dessous la grande table du milieu avec son corps d’armée, tandis qu’à