Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/317

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


avait distrait 36 sols pour payer les trois cierges brûlés en faveur de son maître, c’est-à-dire quatre livres quatre sols.

— Tenez, brave femme, dit-il à la préposée aux cierges, prenez tout cet argent, et illuminez-moi l’église comme s’il s’agissait du mariage d’un prince.

Bientôt après, les pointes du triangle de fer destiné à supporter les pieuses offrandes des fidèles disparaissaient sous de nombreux cierges, qu’Alain, age-