Page:Durkheim - Qui a voulu la guerre ?.djvu/69

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


aperçu. Les lacunes volontaires, si nombreuses et si graves, qui lui donnent un air spécieux, ne pouvaient être décelées qu’à partir du moment où l’on a pu faire avec méthode l’histoire des origines de la guerre. Mais, maintenant que nous savons dans quel ordre se sont enchaînés les événements, quelle a été, à chacune des phases par lesquelles ont passé les négociations, l’attitude des différents États qui y ont participé, la culpabilité de l’Allemagne apparaît en pleine lumière. Tout la prouve, et rien ne l’infirme ni ne l’atténue. Aussi l’opinion universelle hésite-t-elle de moins en moins à désigner le Gouvernement allemand comme l’auteur responsable de l’effroyable calamité dont souffrent aujourd’hui tous les peuples. Déjà même la vérité commence à filtrer à travers la muraille de Chine qui isole aujourd’hui l’Empire allemand du reste du monde. Bien qu’elles ne soient encore que bien imparfaitement éclairées, il y a, dès à présent, des consciences allemandes qui sont troublées et qui éprouvent le besoin de décliner toute solidarité avec le grand, l’inexpiable mensonge dont nous venons de faire l’histoire. Sans doute, elles sont encore en petit nombre. Mais combien il faut que l’évidence des faits soit accablante, pour qu’elle s’impose à ceux-là mêmes qui ne peuvent pas la reconnaître sans en souffrir cruellement !