Page:Edmond - Louis Blanc, 1882.djvu/28

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


de l’esclavage et institution du suffrage universel ; caractériser enfin l’usage qu’il fit, en inaugurant le principe d’association, de son immense popularité : tout cela je ne le pourrais dans le cadre trop étroit qui m’est imposé. C’est là d’ailleurs une partie bien connue de notre histoire contemporaine. Qu’il me suffise d’ajouter que rien de tout cela ne put malheureusement s’accomplir sans créer à Louis Blanc des ennemis mortels, sans le livrer en proie à des calomnies dont la trace n’est pas encore aujourd’hui même entièrement effacée. Cela est si vrai qu’hier encore, un journal très répandu, le dénonçait comme ayant établi, en 1848, ces ateliers nationaux qui, au contraire, furent créés en haine de son influence et pour le combattre, par la majorité du gouvernement qui lui était hostile.

Ceux que vingt ans d’Empire n’ont pas rendus étrangers à la connaissance des choses de 1848 savent que personne ne fut plus opposé que Louis Blanc au mouvement du 15 mai ; que s’il prit la parole ce jour-là dans l’Assemblée envahie, ce fut sur l’instante prière du président Buchez et uniquement pour calmer le peuple ; que, s’il fut porté en triomphe