Page:Encyclopédie méthodique - Arts aratoires, T01.djvu/110

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
94 EXT EXT


les rayons du soleil depuis le matin jusqu'à midi ; l' exposition du couchant, celle ou le soleil donne depuis midi jusqu'au soir ; l' exposition du midi, celle où il donne le plus long-tems dans toute l'étendue de la journée , mais principalement depuis 9 heures du matin jusqu'à 3 heures après midi. L' exposition du nord est celle où le soleil donne le moins ; elle ne reçoit ses rayons qu'en été, quelques heures après le lever du soleil & quelques heures avant qu'il se couche.

En général, la meilleure exposition, dans notre climat, est celle du midi ; & la plus mauvaise, celle du nord. L' exposition du levant est aussi bonne que celle du midi, & même préférable dans les terres chaudes ; celle du couchant n'est pas mauvaise pour les pêches, les prunes & les poires, mais elle ne vaut rien pour les différentes espèces de raisins.

On ne peut guere espérer de recueillir des fruits qui aient bon goût sur un arbre planté à une mauvaise exposition.

EXTIRPER ; terme de jardinage. C'est détruire, déraciner les plantes qui nuisent à la végétation das autres. Les plantes qui traînent, telles surtout que certains gramens, sont difficiles à extirper.

EXTRAVASER (s' ) Ce terme se dit du suc


propre des pliantes qui sort de ses canaux pour se répandre dans le tissu cellulaire ou dans les vaisseaux lymphatiques. Ce suc se montre alors sous la forme d'une seve épaissie à l'orme, sous celle de gomme au pêcher, au cerisier, à l'abricotier, & sous celle de résine au pin & à l'épícéa.

EXTRÉMITÉ des pousses. On appelle de ce nom, dans le jardinage, toute branche qui a poussé du dernier œil de la branche taillée. L'usage est d'abattre cette branche, & même les autres qui sont au-dessous, & de tailler sur celle qui a poussé au dernier œil d'en bas. Par ce moyen, dit Schabol, l'arbre a poussé à faux & en pure perte pour lui toutes ces branches supérieures dont on le dépouille. En outre , au lieu de croître, de s'allonger & de donner du fruit, il reste toujours circonscrit, avorton & stérile. Mais qu'au contraire on taille longue la branche qui a poussé à l' extrémité de la coupe précédente, on a en peu d!années des arbres immenses & fructueux au possible, grossissant de la tige à proportion.

On suppose que ces extrémités de pousses sont telles qu'elles doivent être dans un arbre bien conformé ; car, dans le cas où les extrémités des pousses seroient fluettes, il faut se garder de leur donner trop d'allongement,




Encyclopedie methodique - Arts aratoires, P6.png