Page:Fauche - Le Mahâbhârata, tome 1.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



ERRATUM.



Page 5, ligne 13, je traduis, sans aucun changement, les quatre mots très-obscurs par ceux-ci : olim, soles omnes erant terrœ, ou, sans renversement de construction : omnes olim terrœ erant soles. C’est vrai, suivant la science : était-ce un débri d’une science primordiale ? C’est là une question en dehors de notre but.

Page 8, ligne 3e : le petit-fils, lisez : le fils.

Page 16, corrigez ainsi la stance 156 : Quand.... avait enlevé de dessus elle, par centaines, une masse de robes, sans qu’il parvint à lui arracher la dernière ; alors,.... »

Page 21, ligne 3e, au lieu de : avait tué jusqu’au dernier nos plus forts guerriers, mis en embuscade pour lui ôter la vie, lisez : avait tué nos héros déterminés, qui avaient juré de lui ôter ta vie.

Page 23, ligne 15e, du frère de Douççâsana, lisez : de Douççasana, son frère, c’est-à-dire, son cousin.

Page 24, stance 207e, au lieu de : aux ondes dormantes et s’était fait un rempart de son eau ; lisez : était entré dans un lac, où il s’était couché, après qu’il en eut solidifié les eaux.

Page 24, corrigez ainsi la stance 208e : « Quand j’eus ouï dire que les Pândouides venus là et se tenant près du lac, accompagnés du Vasoudévide, avaient blessé de paroles mon fils, bouillant de colère ; alors…

Même page, stance 209, au lieu de : sans raison par l’intelligence de Vâsoudéva ; lisez : déloyalement, Vâsoudéva en étant le témoin ; alors,....

Page 119, dans la vitesse du travail, il m’est échappé un mot, qui se comprend fort bien, mais qui n’est pas reçu en français : dévorateur. Supposez-le, comme il est ici, écrit en Italique.