Page:Faucher de Saint-Maurice - À la brunante - contes et récits, 1874.djvu/177

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



L’AMIRAL DU BROUILLARD.


I.

le trésor de l’anglais.


— Largue l’écoute ; nous arrivons.

— As-tu emporté le petit Albert ?

— Oui, Jacques, et par-dessus le marché, j’ai glissé dans le coffre de la chaloupe le Dictionnaire Infernal et le Dragon Rouge.