Page:Fayol, Henri - Administration industrielle et générale, 1917.djvu/110

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


(G) Agents ou éléments constitutifs du corps social Je oontinueà prendre pour type la grande entreprise industrielle.

Il faut, à ces sortes d’entreprises, la série suivante d’agents : ouvriers, contre-maîtres, chefs d’ateliers, chefs de division, chefs de services, ingénieurs principaux, directeurs, directeurs généraux.

De même que la qualité des matériaux dont on dispose influe sur la forme et la solidité d’un édifice, de même la qualité des agents que l’on emploie influe sur la forme et la valeur de l’édifice social. La forme et les proportions des organes et du corps social lui-même dépendent de la valeur des agents dont on dispose ; on doit naturellement rechercher pour chaque emploi le meilleur agent possible. Essayons d’abord de dégager les qualités nécessaires aux chefs.


Direction et exécution se confondent dans l’entreprise rudimentaire où toutes les opérations sont effectuées par la même personne.

Dans la petite entreprise, le chef reste chargé de la direction dont il garde l’entière responsabilité, mais il est déchargé de l’exécution d’un grand nombre d’opérations.

À mesure que l’entreprise grandit, la part du chef dans l’exécution des opérations diminue pendant que son rôle de direction devient plus important et plus difficile. Ce rôle ne tarde pas à dépasser les capacités d’une seule personne malgré une excellente organisation des services subordonnés. Alors on voit apparaître autour du directeur des agents qui ont pour mission spéciale d’alléger la tâche personnelle du chef : secrétaires administratifs, secrétaires techniques, spécialistes-conseils en matières diverses, agents de liaison et de contrôle, comités consultatifs, etc.