Page:Ferrier - La Marocaine.pdf/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


REPRISE DU CHŒUR.
––––––––––Sonnez, clairons,
––––––––––––––Etc.

FATIME, revenant sur un palanquin porté par quatre serviteurs.
––––––––––Qu’Allah me damne !
––––––––––Je suis sultane !
––––––––––Criez : Vivat !

CHŒUR.
––––––––––Crions : Vivat !

FATIME.
––––––––––Le diadème,
––––––––––Le rang suprême,
––––––––––Tout ça me va !

LE CHŒUR.
––––––––––Tout ça lui va !
REPRISE.
–––C’est une sultane comme on n’en vit guère…
––––––––––––––Etc.

Rideau.