Page:Ferrier - La Marocaine.pdf/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ACTE DEUXIÈME

Une salle du sérail. — À droite, le trône élevé de quelque marches.



Scène PREMIÈRE

ROXANE, MYRZA, ZAÏRE, DEHLIA, Sultanes.



CHŒUR DES SULTANES.
–––––––Vivre seules, vivre filles,
––––––––Au fond de ce sérail,
–––––––Faire brûler des pastilles,
––––––––Jouer de l’éventail,
–––––––Fumer, dormir, on végète ;
––––––––Le maître est négligent,
–––––––C’est dur, quand on est honnête,
––––––––De voler son argent !

ROXANE, parlé.

Viendra-t-il nous voir seulement, le pacha ?


DEHLIA.

Oh ! pour venir, il vient tous les jours !


ZAÏRE.

Il vient flâner.


MYRZA.

Il fait sa ronde, et puis c’est tout !