Page:Ferrier - La Marocaine.pdf/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SOLIMAN, lui tendant un trousseau de clefs.

Tiens, prends ça.


SÉLIM.

Les clefs du harem ?


SOLIMAN.

À toi les clefs ! à toi le harem ! à toi les douze cent treize femmes !


SÉLIM.

À moi ?…


TOUTES, avec joie.

À lui !…

Elles entourent Sélim.


SÉLIM, à part.

Eh ! bien, elles tombent bien, je n’existe que pour Attalide !


CHŒUR DES FEMMES.
––––––Quelle fortune et quelle fête !
––––––Mahomet nous a donc souri !
––––––Que béni soit le bon Prophète
––––––Qui nous donne un jeune mâri !
––––––Venez, venez, notre gentil mari !

Sortie générale.


Scène IV

SOLIMAN, OTTOKAR, FATIME.



OTTOKAR, voyant Fatime endormie sur un divan, à gauche.

Elle dort !…


SOLIMAN.

Eh ! bien, et toi ? Est-ce que tu ne vas pas t’en aller, toi ?