Page:Feydeau - Tailleur pour dames.djvu/111

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène IX

Les Mêmes, Moulineaux


Moulineaux

Là, c’est arrangé !… j’ai fait à peu près entendre raison à belle-maman ! (À Bassinet.) Bonjour, mon cher, je vous demande pardon, tout à l’heure, je vous ai reçu un peu en l’air.


Bassinet, gagnant le 2.

Oh ! je comprends très bien, ça ne fait rien.


Moulineaux, à Aubin.

Ah ! vous êtes encore là, vous ?


Aubin, prenant Moulineaux à part, à l’extrême gauche.

Oui, j’ai un mot à vous dire.

Bassinet, bien naïvement, vient rejoindre leur groupe pour écouter.


Aubin, gêné par la présence de cet intrus, à Bassinet.

Je vous demande pardon.


Bassinet, naïf.

Faites donc, ne vous gênez pas pour moi.


Aubin, riant avec embarras.

C’est que c’est personnel.


Bassinet

Ah ! parfaitement.

Il va s’asseoir à la table de droite et parcourt un livre pendant ce qui suit.


Aubin, à mi-voix, à Moulineaux.

Je vais vous dire, j’attends ma femme, c’est l’heure de sa consultation, et comme je ne l’ai pas revue depuis hier…