Page:Feydeau - Tailleur pour dames.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Moulineaux, même jeu.

Hein ?


Yvonne, même jeu.

Où avez-vous passé la nuit ?


Moulineaux

Oui, j’entends bien… "où j’ai passé la…" Comment je ne t’ai pas dit ?… hier en te quittant, je ne t’ai pas dit : "je vais chez Bassinet ?" Oh ! il est très malade, Bassinet !…


Yvonne, incrédule.

Ah ! Et vous y avez passé la nuit ?


Moulineaux, avec aplomb.

Voilà… Oh ! tu ne sais pas dans quel état il est, Bassinet.


Yvonne, narquoise.

Vraiment ?


Moulineaux

Aussi j’ai dû le veiller.


Yvonne, même jeu.

En habit noir ?

Moulineaux ; pataugeant. — En habit noir, parfaitement !… c’est-à-dire, non… Je vais t’expliquer ! Bassinet… hum ! Bassinet est si malade, n’est-ce pas… que la moindre émotion le tuerait ! alors, pour lui cacher la situation… on a organisé une petite soirée chez lui… avec beaucoup de médecins. Une consultation en habit noir et l’on a dansé… toujours pour lui cacher la… Alors, tout en dansant, n’est-ce pas… sans avoir l’air de rien.

Dansant et chantant sur l’air du Petit vin de Bordeaux.


Oui, c’est le petit choléra
Ah ! ah ! ah ! ah !
Il n’en réchappera pas, Bis.
Ah ! ah ! ah ! ah !
Ça a été d’un gai !… Avec les malades il faut souvent user de subterfuges !