Page:Fierens-Gevaert, La renaissance septentrionale - 1905.djvu/140

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


108 Mais ces extraits sont apocryphes. M. Vanderhaegen n’a pas eu de peine à le démontrer (1). Marguerite n’a-t -elle donc vécu que dans l’imagination des historiens? C’est bien possible. Pourtant M. de Laborde dit que parmi les religieuses l'ot, DE LlMBOUKG ET SES FRÈRES La Résurrection de Lazare Miniature des Très riches Heures du duc de Berry Musée Coudé à Chantilly). du béguinage de Bruges « figure de 1438 à 1465 Marguerite SHeyx qu’on «  serait tenté de prendre pour la sœur des célèbres peintres de Y Adoration ». ( 1 ) Mémoires sur les documents faux relatifs aux anciens peintres, sculpteurs et graveurs flamands. (Mémoires de l’Ac. de Belgique 1899, p. 122 .) Cf. aussi sur Marguerite Van Eyck : Livre des Peintres p. 26 et 35; Michiels : les Peintres Brugeois p. 6 .