Page:Fierens-Gevaert, La renaissance septentrionale - 1905.djvu/154

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


120 les admirables damnés, ont trop souvent des attitudes conventionnelles de marionnettes; les architectures des Trois Marie au Sépulcre manquent de POL DE LlMBOURG ET SES FRERES Les semailles d’automne devant le Louvre de Charles V Miniature des Très riches heures du duc de Herry (Musée Condé à Chantilly). cette belle netteté de profil qui semble le privilège des Van Eyck. M. Durand- Oréville constate lui-même qu'au premier plan de ce tableau les personnages sont éclairés de droite à gauche, tandis que les rayons du soleil levant éclairent de gaucheà droite les monuments lointains. C’est ce que M. Durand-