Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 2.djvu/704

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion


chapitre xiii

Troisième tentative d’immersion du câble atlantique en 1865. — Le Great-Eastern. — Fabrication du nouveau câble. — Départ du Great-Eastern. — Rupture du câble le 15 août 1865 
 254

chapitre xiv

Dernière et heureuse campagne de 1866. — Pose du câble au mois d’août 1866. — Le câble de 1860 est repêché par le Great-Eastern 
 267

chapitre xv

Effet produit en Europe par le succès du câble transatlantique 
 282


LA GALVANOPLASTIE

et les dépots électro-chimiques.

chapitre premier

Histoire de la découverte de la galvanoplastie. — Travaux de Brugnatelli. — Observations de M. Daniell et de M. de la Rive. — Le physicien russe Jacobi découvre la galvanoplastie en 1837. — Thomas Spencer exécute des reproductions galvanoplastiques en Angleterre, par le procédé de M. Jacobi et prétend s’attribuer le mérite de cette découverte 
 287

chapitre ii

Description des appareils employés dans la galvanoplastie. — L’électrotype de Smée et l’appareil dit composé. — Appareils industriels pour les reproductions galvanoplastiques 
 294

chapitre iii

Préparation des moules destinés à recevoir le dépôt de cuivre. — Moulage à la gutta-percha, à la stéarine, à la gélatine, au plâtre, au caoutchouc et au métal fusible 
 299

chapitre iv

Galvanoplastie en argent et en or 
 304

chapitre v

Les applications de la galvanoplastie. — Application à l’art du fondeur. — Le procédé Lenoir pour obtenir la reproduction des statues ou statuettes en ronde bosse. — Application de la galvanoplastie à l’art de la gravure et à la typographie 
 306

chapitre vi

Applications des procédés galvaniques à la dorure et à l’argenture des métaux. — La dorure chez les anciens. — L’art de dorer au moyen âge. — La dorure au mercure. — Premiers essais de dorure par la pile. — Résultats obtenus par Brugnatelli. — Premiers essais de M. de la Rive. — Observation d’Elsner. — M. de la Rive dore le platine au moyen de la pile. — Découverte de la dorure par immersion, par Elkington. — Découverte de la dorure et de l’argenture galvaniques par Henri et Richard Elkington 
 330

chapitre vii

Travaux électro-chimiques de M. de Ruolz. — Rapport de M. Dumas à l’Académie des sciences. — M. Christofle fonde, à Paris, l’industrie de la dorure et de l’argenture voltaïques 
 341

chapitre viii

Description des procédés de la dorure voltaïque. — Préparation préalable des pièces destinées à recevoir la dorure. — Décapage chimique pour le bronze et le laiton. — Décapage mécanique pour l’argent, le cuivre et les alliages d’étain. — Composition des bains de dorure. — Gratte-brossage. — Mise en couleurs et séchage des bijoux dorés 
 343

chapitre ix

Dorure au trempé 
 357

chapitre x

Méthode de consolidation de la dorure voltaïque. — L’amalgamation de l’or précipité par la pile. — Le véritable inventeur de cette méthode. — Une erreur du Jury de l’Exposition universelle de 1867 
 362

chapitre xi

L’argenture voltaïque, — Importance de l’argenture voltaïque au point de vue des arts. —