Page:Flaubert Édition Conard Correspondance 5.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE GUSTAvE FLAUBERT. 27 ` if .l’aime mieux une somme fixeque tant par exemplaire. En ellet, qui peut prouver jamais le nombre d’eXemplaires vendus? 5° Quant à la somme, vous pouvez en rabattre. Au lieu de 25 ai go mille francs, demandez-en vingt mille. Nous verrons ce qu’il dira. e En résumé : .le suis inflexible quant aux illustrations. Pour le pret du manuscrit, je recliigne, et je crois la cl1ose dangereuse. La question de traduction et de pêècesrest à voir et le cl1iH`re demandé peut être ' a aisse. , · ll me reste, mon cl1er ami, à vous remercier bien fort et a vous serrer les mains —- id. — en me disant tout à vous. A-t-il été question de Fédition in-8, des 100 exem- plaires qui seront donnés et des 25 exemplaires sur papier de Hollande? 72;. À MADEMOISELLE AMELIE BOSQUET. [Croisset] Mardi soir [milieu de x86: Hélas nonl Salammbôln’est pas encore vendue. Mais quelque cl1ose de pire, c est qu’elle n’est pas terminée. Croiriez-vous que je suis encore dessus, a enlever les répétitions de mots et a changer les substantifs impropres? Je me meurs d’ennu1 «à la lettre », comme dit élégamment le pere Hu 0. Et puis, l’avenir m'inquiete. Que vais-ie laire ? Je suis plein de doutes, de rêves et de peurs. Une œuvre, quelle qu’elle soit, est pour moi un